À quoi ressemble le bilan environnemental d'un produit d'épargne?


Plus les investisseurs placeront l'environnement dans leurs priorités lorsque vient le temps de choisir leurs produits de placement, plus le signal envoyé aux sociétés sera clair et audible.

Rosalie Vendette  | Conseillère en investissement responsable | Mouvement Desjardins

Intégrer des critères environnementaux dans les décisions de placement, c'est l'une des sept grandes stratégies de mise en œuvre de l'investissement responsable de Desjardins. Cela dit, comment évalue-t-on les retombées réelles de cette stratégie?

Voici, en se basant sur l'exemple du Fonds Desjardins SociéTerre Environnement, des explications utiles pour mieux comprendre les effets concrets du bilan environnemental sur les sociétés.

Comment mesure-t-on les sociétés qui constituent un fonds d'investissement responsable?
Pour faire le bilan de chaque société, il faut comparer leurs retombées environnementales à l'indice de référence du Fonds (un indice boursier[1]qui sert de base pour la comparaison).  

En date du 31 décembre 2015, les sociétés qui composaient le Fonds affichaient des retombées environnementales 73 % moins importantes que l'ensemble des sociétés comprises dans l'indice de référence. 

Les écarts les plus grands sont observés dans trois secteurs ayant des émissions de gaz à effet de serre (GES) importantes : 
  • les biens industriels (87 % moins important);
  • les services aux collectivités (86 % moins important);
  • les matériaux (84 % moins important).

Comment les calculs sont-ils effectués?
Les retombées environnementales présentées ci-dessus sont calculées par le fournisseur Trucost, un expert en analyse de données environnementales dans un contexte de gestion de portefeuille. 

Ce calcul est basé sur 6 indicateurs :
  1. Émission de gaz à effet de serre (GES)
  2. Consommation d'eau
  3. Production de déchets
  4. Rejet de polluants dans les sols et dans l'eau
  5. Rejet de polluants dans l'air
  6. Utilisation des ressources naturelles
Trucost recense l'information fournie par les sociétés et utilise ces données pour effectuer ses calculs. Lorsque les données ne sont pas disponibles, Trucost fait des estimations. 

Et ça fonctionne?
Voici l'exemple d'Enel Green Power, du secteur des services aux collectivités, qui illustre bien comment des sociétés peuvent se distinguer. L'entreprise s'est fixé l'objectif ambitieux d'arriver à la carboneutralité (zéro émission) d'ici 2050. Déjà, 47 % de l'énergie qu'elle produit provient de sources qui n'émettent pas de CO2.

Le récent accord de Paris est le résultat d'importantes discussions et de négociations relatives aux changements climatiques. Au cœur de ces débats se trouvait la question de la décarbonisation ou de la transition vers une économie plus faible en carbone ou moins dépendante aux énergies fossiles. 

Les émissions de GES sont l'un des indicateurs évalués dans le processus d'investissement puisque l'un des objectifs du Fonds est d'investir dans des sociétés qui émettent moins de gaz à effet de serre (GES). 

Par exemple, pour générer un chiffre d'affaires de 1 M$ US : 
  • les sociétés qui composent le Fonds émettent l'équivalent de 54,6 tonnes de CO2;
  • les sociétés qui composent l'indice de référence du Fonds émettent l'équivalent de 285,4 tonnes de CO2.
Le Fonds affiche donc une réduction de 81 % de ses émissions de GES directes et indirectes[2].

Les investisseurs peuvent-ils vraiment contribuer au changement?
Ces résultats prouvent que les sociétés choisies en utilisant de solides critères environnementaux sont plus efficaces que le portefeuille de sociétés qui composent l'indice de référence, et ce, pour plusieurs des indicateurs environnementaux considérés. 

Plus les investisseurs placeront l'environnement dans leurs priorités lorsque vient le temps de choisir leurs produits de placement, plus le signal envoyé aux sociétés sera clair et audible.

En choisissant un produit qui intègre les considérations environnementales, l'investisseur :
  • Encourage les bons acteurs et incite les sociétés qui travaillent à réduire leurs retombées environnementales à poursuivre dans cette voie dans un contexte où elles sont continuellement comparées aux autres;
  • Pénalise les moins bons acteurs, qui ne sont pas sélectionnés et, de ce fait, les encourage à s'améliorer.
Ces méthodes de sélection des sociétés qui composent les portefeuilles d'investissement responsable sont encore relativement nouvelles et seront appelées à se développer au cours des prochaines années. 

En attendant que toutes les sociétés aient concrètement optimisé leurs pratiques environnementales, les investisseurs peuvent inciter les sociétés à s'améliorer grâce à l'actionnariat engagé, une autre stratégie d'investissement responsable pour influencer les sociétés. 


Les Fonds Desjardins ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur. Les taux de rendement indiqués sont les taux de rendement total annuel composé historiques en date du présent document qui tiennent compte des fluctuations de la valeur des titres et du réinvestissement de tous les montants distribués mais non des commissions d'achat et de rachat, des frais de placement, des frais optionnels ou de l'impôt sur le revenu payables par le porteur, lesquels auraient réduit le rendement. Un placement dans un organisme de placement collectif peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d'investir. Les Fonds Desjardins sont offerts par des courtiers inscrits dont Desjardins Cabinet de services financiers inc., un courtier en épargne collective appartenant au Mouvement Desjardins, qui distribue les Fonds dans les caisses du Québec et de l'Ontario ainsi qu'au Centre financier Desjardins.


[1] Selon l'Autorité des marchés financiers, un indice boursier est une « du marché boursier et qui est fréquemment utilisée comme indicateur de la conjoncture économique ». 

[2] de premier niveau, traduction libre de « first tier ». Données de Trucost. 


Tous les articles

Commentaires publiés 1

Dognimé Koné / 25 mars 2016 15h26
Cette stratégie me semble innovatrice et encourageante.L'introduction de la notion environnementale dans le choix des véhicules de placement, afin d'amener les organisations financières à faire des choix gagnant pour tous.Bravo!!!

Partagez ce billet