Le CELI est-il une bonne option pour vous ?


Manon Joubert | Mouvement Desjardins

À l'aube de la retraite, les engagements financiers sont en général moins nombreux : par exemple, les enfants ont quitté la maison et le prêt hypothécaire est remboursé. En conséquence, il y a place à plus de liquidités pour l'épargne. Le CELI est alors tout indiqué comme véhicule de placement.

Il y a plusieurs bonnes raisons de choisir le CELI, mais voici 4 situations où il s'avère vraiment avantageux : 
  1. Vous avez des projets à court ou moyen terme. Le CELI permet de retirer votre argent à votre gré à l'abri de l'impôt pour des projets tels que l'achat d'une voiture, la planification de rénovations ou encore l'envie d'un voyage.
  2. Vous avez atteint votre maximum de droits de cotisations REER.
  3. Vous êtes déjà retraités ? Le CELI est l'outil de placement idéal puisqu'il n'y a pas d'âge limite pour y cotiser. De plus, de nouveaux droits de cotisations s'ajoutent chaque année. 
  4. Les retraits CELI ne s'ajoutent pas au revenu, donc cela n'affecte pas les prestations gouvernementales basé sur les revenus, par exemple, que ce soit le supplément de revenu garanti pour les gens à revenus plus modestes ou la réduction de la pension de sécurité de la vieillesse pour les gens à revenus plus élevés.
Dans tous les cas, les sommes retirées peuvent être investies à nouveau dans le CELI, car les droits de cotisation ne se perdent pas. Les revenus générés sur les placements sont à l'abri de l'impôt et ne sont pas imposables, même lorsqu'ils seront retirés.

Découvrez cette vidéo animée par Angela Iermieri, planificatrice financière chez Desjardins, afin de mieux connaître tous les avantages reliés au CELI.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet