1, 2, 3... adjugé! Des conseils avant l'encan


Par les temps qui courent, le matériel roulant est cher et les machineries usagées sont très recherchées. Leur dépréciation n'est donc pas toujours reflétée dans le prix.

Étienne Gosselin | Agronome | Journaliste

Les Encans Breton réalisent 99 % de leur chiffre d’affaires dans le milieu agricole. Fils d’encanteur, Luc Breton sait jouer du marteau. Avec son aimable collaboration, nous avons dressé un aide-mémoire à lire avant de vous rendre à l’encan du coin.

Planifier mes besoins

L’encan peut être un bon endroit pour combler ses besoins à faible coût, « même si mon métier est de vendre les articles le plus cher possible, prévient honnêtement Luc Breton. Plus de 90 % des gens qui s’y rendent savent ce qu’ils cherchent. Ils ont consulté le catalogue imprimé ou publié en ligne quelques jours avant la vente. »

Budgéter mes achats

Côté budget, mieux vaut fixer des limites maximales. « Je ne suis pas là pour limiter les dépenses des gens, avertit Luc Breton. C’est à chacun de chercher le prix des marchandises neuves ou leur valeur marchande. J’énonce toutefois en toute transparence l’âge de l’animal, son stade de lactation, l’année de fabrication de la machinerie et le prix payé à l’époque pour son acquisition. » Par les temps qui courent, le matériel roulant est cher et les machineries usagées sont très recherchées. Leur dépréciation n’est donc pas toujours reflétée dans le prix. De plus, la concurrence des Étatsuniens est parfois forte pour acquérir ces produits en raison de la faiblesse du dollar canadien.

Résister à l’impulsivité

Les encanteurs mettent en scène les lots, font briller les machineries et bichonnent les animaux pour les rendre attrayants. Poudre aux yeux? « Dans le temps de mon père, il y avait 40 000 fermes laitières, il n’en reste plus que 5 800 aujourd’hui. Ceux qui restent sont généralement très avertis.

Acheter à contre-saison

Certains producteurs aux poches profondes courent les encans, mais ne sont pas pressés de lever la main. Ils n’achètent pas de vaches en début de lactation, pas plus que de souffleur à neige en automne. Cela demande plus de planification dans le temps, planification qui se monnayera par des articles obtenus à prix moindres.

Avoir les fonds

Dans un encan, tout doit être payé comptant ou par chèque. Les lettres de crédit préapprouvé auprès de son directeur de comptes sont aussi acceptées. L’idée reste de pouvoir honorer ses achats sur place.

Magasiner mes articles

Les encans sont nombreux. Il faut penser qu’on sera capable de trouver l’article convoité dans un autre encan. Il est donc bon d’en visiter plusieurs et de ne pas se laisser séduire trop rapidement. La même règle s’applique quand on veut faire encan soi-même. « Avant de signer un contrat avec un encanteur, il faut aller le voir au travail et s’enquérir du suivi qu’il offre après l’encan. On doit en choisir un en qui l’on a confiance, comme dans le cas d’autres professionnels tel un notaire ou un dentiste », conclut Luc Breton.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet