Comment faire le virage numérique sans déraper?


«La réussite du virage numérique ne dépend pas de la taille de l'entreprise, mais de la mise en place de pratiques d'affaires adaptées aux besoins de l'entreprise.

Nathalie Slight | Journaliste

Sur une période de 3 ans, le CEFRIO a accompagné 15 petites et moyennes entreprises québécoises lors de leur passage au numérique. Guillaume Ducharme, directeur des communications et des relations avec les partenaires, partage les meilleures pratiques tirées de la récente étude PME 2.0.

Avant d'entreprendre une percée numérique, faire un diagnostic complet de votre entreprise. 
«Quel usage faites-vous des technologies numériques dans votre entreprise? Quel est le budget alloué à ce secteur? Quel système d'exploitation avez-vous? Avant de vous lancer dans un projet de boutique en ligne, savoir d'où vous partez vous permet de planifier efficacement où vous allez. Constat: le numérique est souvent plus accessible que vous ne le pensez!» 

Déléguer une personne responsable du passage au numérique et lui fournir les outils nécessaires pour réaliser ce projet. 
«Lorsqu'on nomme une personne responsable du virage numérique à l'interne, il faut libérer le temps nécessaire à son agenda. Si, au contraire, le ou la responsable supervise par exemple le démarrage d'une première boutique en ligne, tout en s'acquittant de ses tâches et de ses responsabilités habituelles, les chances de mener à bien le virage numérique sont moindres.» 

Engager toute l'entreprise!
 «Les entreprises ayant mis sur pied une boutique en ligne confirment que, pour retirer les bénéfices escomptés, le soutien et l'engagement de tous les employés sont primordiaux. Un projet d'envergure comme celui-là, ce n'est pas le projet d'un seul service, mais le projet de l'entreprise en entier! Lorsque tous les employés sont mis à contribution, ils comprennent les gains de ce projet à long terme et contribuent à ce qu'il soit couronné de succès.»  

Retenir les services d'un consultant externe.
«Un consultant externe apporte un regard neuf en ce qui a trait au passage du numérique, sans biais, sans historique. Parce qu'il n'est pas émotivement engagé, il fera preuve de neutralité, s'assurant que l'intérêt de l'entreprise est le point de départ de toutes les décisions.» 

Le numérique, ce n'est pas l'affaire uniquement des grandes entreprises!
«La réussite du virage numérique ne dépend pas de la taille de l'entreprise, mais de la mise en place de pratiques d'affaires adaptées aux besoins de l'entreprise. Les petites et moyennes entreprises, comme un nettoyeur, un café ou un restaurant de quartier, ont tout intérêt à posséder leur propre boutique en ligne, ou du moins à présenter leurs produits et services sur le Web. Lorsque les consommateurs effectuent leurs recherches sur Internet, ils ne sont qu'à un pas, pour ne pas dire un clic, d'acheter!»  

Quelques chiffres....
  • 74% des adultes québécois s'informent en ligne avant de commencer leur magasinage
  • 86% des adultes québécois sont des habitués d'Internet 
  • En 2015 au Québec, presque un adulte sur trois a effectué des achats sur Internet chaque mois.
  • Parmi ceux qui achètent en ligne, la moyenne dépensée tourne autour de 300$ par mois.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet