Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > Comment se tailler une place parmi les géants?

Comment se tailler une place parmi les géants?


Une solution originale taillée sur mesure pour les entreprises québécoises : le Novembre bleu

https://novembrebleu.ca/Nathalie Slight | Journaliste

Aux États-Unis, le Vendredi fou (Black Friday) marque le traditionnel coup d'envoi au magasinage du temps des fêtes. Comment les détaillants québécois peuvent-ils attirer l'attention des consommateurs devant les géants américains? 

François Charron, spécialiste Web, propose une solution originale taillée sur mesure pour les entreprises québécoises : le Novembre bleu. 

«Au Québec, les géants américains et canadiens accaparent l'attention sur le Web lors du Vendredi fou et du Cyberlundi. Très dynamiques sur le plan marketing, ces gros joueurs éclipsent presque totalement nos entreprises québécoises. C'est pourquoi l'organisme Branchons les PME a lancé le Novembre bleu, une campagne nationale de vente et d'achat en ligne.»

Durant tout novembre, les détaillants québécois sont invités à offrir d'alléchantes promotions, de super rabais et des surprises avec les achats faits uniquement dans leur boutique en ligne. Ainsi, les PME d'ici récolteront les fruits des achats du temps des fêtes des Québécois, avant que cet argent ne s'envole vers de grandes entreprises canadiennes et américaines. 

Ainsi, lorsque les gros joueurs arriveront avec leurs ventes du Vendredi fou, les Québécois auront déjà acheté, et peut-être même déjà emballé, leurs cadeaux de Noël. Grâce à la mobilisation de tout un chacun, nous désirons que les consommateurs québécois développent le réflexe de faire leurs achats du temps des fêtes en ligne, chez des commerçants d'ici », confie le spécialiste Web avec enthousiasme. 

Se brancher : un jeu d'enfant
Organiser une grande vente en ligne à l'échelle provinciale, avant le Vendredi fou et le Cyberlundi, quelle belle initiative! Mais encore faut-il être branché. «Pour 70% des Québécois, les commerces qui ont pignon sur rue servent maintenant à voir, toucher et essayer... mais pas nécessairement à acheter. Après avoir magasiné, les consommateurs vont faire leur achat final en ligne. Les PME doivent donc être présentes dans le grand centre commercial virtuel que représente Internet. Il y va de la survie de leur entreprise!», explique François Charron.

Certains commerçants se montrent encore réticents à faire le saut dans l'univers virtuel. «De peur que ce soit compliqué et dispendieux, certains dirigeants de PME hésitent à effectuer un virage électronique. Mais, grâce à des initiatives comme Branchons les PME, se doter d'un site Internet, pratiquer le commerce électronique et faire des affaires de façon autonome sur le Web devient un véritable jeu d'enfant, même pour les purs néophytes! Avec l'aide d'un stagiaire spécialisé, les entrepreneurs se branchent en moins de quatre heures et peuvent ainsi rivaliser avec les grandes entreprises, ainsi que participer à des initiatives de vente en ligne, tel le Novembre bleu », conclut François Charron. 

Pour en savoir plus : novembrebleu.ca

Vous aimerez aussi :








Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet