5 erreurs financières faciles à éviter pour nourrir vos placements


Évitez les erreurs financières pour atteindre votre objectif.

Adèle Manseau | Mouvement Desjardins

Quand il s'agit de remettre à plus tard, toutes les raisons nous semblent bonnes! Pourtant, en changeant certains comportements sans trop d'efforts, alimenter son REER et son CELI pour réaliser ses projets devient tellement plus simple!

Angela Iermieri, planificatrice financière au Mouvement Desjardins, note 5 erreurs particulièrement faciles à éviter.
1. Attendre et cotiser à la dernière minute
Pourquoi attendre quand on peut éviter la cohue de dernière minute avec des versements automatiques Cet outil efficace et simple vous permettra, en cotisant régulièrement tout au long de l'année, d'éviter le stress de la date limite.

Vous pouvez ajuster vos versements à la fréquence qui vous convient et faire croître vos investissements plus efficacement sans avoir à y penser.

2. Attendre pour investir de plus gros montants
Pourtant, un simple versement de 25$ par semaine peut rapporter plus que vous ne le pensez. Plus vous cotisez tôt et régulièrement, plus vous épargnerez pour votre retraite, l'achat d'une première maison ou tout autre projet.

3. Ne pas recourir aux services d'un conseiller 
Saviez-vous que les Canadiens accompagnés par un conseiller en finances personnelles mettent 2 fois plus d'argent de côté que ceux qui n'ont pas de conseiller?

On gagne toujours à rencontrer un conseiller. Il est le mieux outillé pour vous aider à choisir le meilleur véhicule financier et vous aider à réaliser vos projets personnels. Les petits comme les gros. 
4. Utiliser son CELI comme s'il s'agissait d'un compte d'épargne
C'est pourtant ce que vous faites si vous pigez souvent dans votre compte CELI. Vous ne donnez pas la chance à votre investissement de croître. Contrairement à ce que laisse entendre son nom, le compte d'épargne libre d'impôt est avant tout un véhicule d'investissement.

Plus vous laissez vos investissements fructifier à l'abri de l'impôt longtemps, plus le rendement sera intéressant.

5. Se retirer des marchés boursiers lorsqu'ils fluctuent
Personne n'apprécie les fluctuations boursières. Mais se retirer du marché en période de volatilité peut avoir un impact important sur le rendement à long terme de vos placements.

En maintenant la stratégie de placement établie avec votre conseiller, vous favorisez l'atteinte de vos objectifs à long terme.

Vous aimerez aussi :

Vous aimerez  découvrir : 

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés (11)

Marie-Christine / 14 février 2017 15h21
Bonjour @Bernard. D'abord, heureuse de lire que vous êtes un "heureux retraité". Bravo! :-) Afin de bien répondre à votre questionnement, vous devriez rencontrer votre conseiller afin de prévoir le décaissement de vos placements. Il a toutes les informations en main pour bien vous conseiller: votre revenu de retraite actuel et futur, la compisition de vos placement dans vos divers régimes et vos objectifs à court, moyen et long terme. Toutes ces variables sont essentielles pour vous proposer des scénarios sur mesure. Ensemble, vous pourrez choisir la meilleure option qui convient èa votre situation. Bonne journée - Marie-Christine
Marie-Christine / 14 février 2017 15h12
Bonjour @Stéphanie. La plupart du temps, il est bon d'établir un équilibre entre le remboursement du prêt hypothécaire et l'investissement dans le REER. Je vous invite à lire cet article à ce sujet : https://www.desjardins.com/coopmoi/plans-action-conseils/epargne-placements/rembourser-hypotheque-ou-cotiser-reer/ Votre conseiller peut vous présenter diverses stratégies personnalisées pour vous aider à atteindre vos objectifs. Bonne journée - Marie-Christine
Marie-Christine / 14 février 2017 14h15
Bonjour @Marc. Effectivement, il est payant de réduire ses dettes. Cela n'exclut pas pour autant l'épargne et l'investissement. En cette matière, plus vous investissez tôt, plus c'est payant : https://www.desjardins.com/coopmoi/plans-action-conseils/epargne-placements/reer-avantages-cotiser-tot/ Aussi, la solution pour rembourser vos dettes tout en épargnant sans nuire au quotidien existe. Cet article vous intéressera sans doute. https://blogues.desjardins.com/coopmoi/2016/01/endettement-comment-gagner-un-temps-precieux.php Bonne journée - Marie-Christine
Marie-Christine / 14 février 2017 14h11
Bonjour @Marc. Effectivement, il est payant de réduire ses dettes. Cela n'exclut pas pour autant l'épargne et l'investissement. Et la solution pour vous aider à rembourser vos dettes tout en épargnant sans nuire au quotidien existe. Cet article vous intéressera sans doute. https://blogues.desjardins.com/coopmoi/2016/01/endettement-comment-gagner-un-temps-precieux.php Bonne journée - Marie-Christine
Bernard Despins / 14 février 2017 13h35
Bonjour , je vais expliquer mon cas personnel Je suis un chanceux retraité depuis déjà presque 10 ans , j'ai cotisé jusqu'à 30,500 dans le CELI que j'investi dans des actions qui ont monté pour environ 48,000 $ ,j'ai déjà commencé à ''ponctionner '' des montants dans mes CELI , il me reste pour environ 38,000 $ , avec ma pension , je n'ai plus eu assez de ressource pour continuer de cotiser ... Cependant , j'ai pas mal de REER accumulé , ces REER que je devrai commencer à liquider dans environ 11 ans , je crois Mes questions , que pensez-vous si je sortais de l'argent de mes RÉER en payant l'impôt qu'il se doit ,prendre le montant restant pour le réinvestir pour essayer d'arriver au maximum des montants autorisés dans un CELI? L'avantage du CELI , c'est qu'un coup que j'aurais payé l'impôt de mes sorties RÉER , en le réinvestissant dans le CELI , je n'aurais plus d'impôt à payer , sur les prochains gains ... Deuxième Question : Quand j'ai besoin d'argent (vacances , travaux sur la maison , etc.), je devrais la sortir des RÉER ,où des CELI ? Actuellement , j'en sors des CELI , mais chaque année qui passe , le montant maximal attribué au CELI augmente ...
Stephanie Dubois / 14 février 2017 11h52
Question concernant l'idée que les gens qui ont un conseiller investissent deux fois plus que les gens n'en ayant pas: Ne serait-il pas plus sage de payer son hypothèque rapidement que d'investir de plus grosses sommes dans un reer par exemple?
solange lafaille / 14 février 2017 11h51
En tant que retraite je suis très heureuse d'avoir cumulé toutes les cotisations REER et su profite de ma conseillère Desjardins
Marie-Christine / 14 février 2017 11h50
Bonjour @David. Vous avez raison. Toutefois, encore aujourd'hui, plusieurs investisseurs utilisent leur CELI comme un compte d'épargne courant en, notamment, multipliant les dépôts et les retraits durant l'année. Le CELI offre un abri fiscal intéressant dans la mesure où les sommes restent investies. De plus, utiliser ce compte comme "fond de roulement" augmente considérablement les risques d'erreur dans les règles de fonctionnement du CELI, ce qui occasionne malheureusement des pénalités. Bonne journée - Marie-Christine
Marc Fortin / 14 février 2017 11h43
Avant de faire des placements, payez vos dettes, c'est vraiment plus payant que de ridicules intérêts.
David Boisclair / 14 février 2017 11h16
La 4e erreur est assez mal formulée. Il est au contraire tout à fait approprié d'utiliser un CELI comme un compte d'épargne si on a "l'espace-CELI" requis, ce qui est certainement le cas pour la vaste majorité des gens en 2017 (52 000$ de droits de cotisations cumulés pour les individus de de plus de 26 ans!). L'utilisation des fonds doit simplement correspondre aux objectifs rattachés aux sommes placées dans le CELI: épargne-retraite, fonds d'urgence, épargne pour un projet spécifique, compte d'épargne courant pour éviter de laisser "dormir" des sommes dans un compte-chèques... Tout cela est approprié à l'intérieur de notre espace-CELI.
Mario nolet / 14 février 2017 10h46
On se fait vider les poches avec des reer Que ce soit plus jeune ou à la retraite on est attendu de pied ferme par nos chers gouvernements.

Partagez ce billet