Fraude par SMS : 3 prétextes en vogue à surveiller en 2017


Avant de cliquer, il est important de se demander si vous attendez vraiment de l’argent par virement Interac d’une personne que vous connaissez… car l’argent ne tombe pas du ciel.

Charli Côté-Gauthier | Mouvement Desjardins

Fraude par SMS, par texto, smishing... peu importe le nom donné à ce stratagème, l'objectif demeure le même : obtenir des informations personnelles par l'envoi de messages textes en incitant à cliquer sur un lien redirigeant vers une fausse page de connexion du site transactionnel de votre institution financière. 

Voici les prétextes les plus en vogue pour tenter de vous faire tomber dans le panneau de l'hameçonnage par messagerie texte.

1. Problèmes d'accès

Les fraudeurs sont susceptibles de vous faire réagir en prétextant l'existence de problèmes. Par exemple : on vous avise que vos accès (à votre compte, au site transactionnel de votre institution financière, etc.) sont bloqués ou suspendus et que, pour résoudre le problème, vous devez cliquer sur un lien inclus dans le SMS reçu.

À ne pas confondre avec un SMS légitime provenant de votre institution financière. En effet, Desjardins offre un service de prévention de la fraude par message texte. Vous pourriez être contacté pour que soient validées des transactions effectuées par carte de crédit. Il vous sera alors demandé de communiquer au numéro inscrit au revers de votre carte. Desjardins ne vous demandera toutefois jamais d'informations personnelles par SMS.

2. Virement Interac

Lorsque vous recevez un virement Interac d'une personne que vous connaissez, un courriel ou un SMS vous est automatiquement envoyé pour vous en aviser et le nom de la personne qui vous envoie l'argent est clairement indiqué. Comme plusieurs d'entre vous le savent, vous devez ensuite cliquer sur un lien qui vous mènera vers la page de connexion du site transactionnel de votre institution financière. Ce que vous ignorez peut-être, c'est que les fraudeurs utilisent également ce moyen pour vous faire tomber dans le panneau. 

Ils envoient alors un courriel d'hameçonnage prétextant la réception d'un virement. Le hic, c'est que celui-ci est quasi identique à un courriel légitime; c'est à s'y méprendre! Différence importante : le nom de l'expéditeur est celui d'une personne que vous ne connaissez pas nécessairement. Avant de cliquer, il est important de se demander si vous attendez vraiment de l'argent par virement Interac d'une personne que vous connaissez... car l'argent ne tombe pas du ciel.

3. Remboursement d'impôt

La période des impôts s'amorce et les fraudeurs savent en tirer profit. Ceux-ci se font passer pour l'Agence de revenu du Québec ou du Canada et vous informent que vous avez reçu un remboursement d'impôt. 

Soyez vigilants! Ne tentez pas de contacter l'Agence du revenu au numéro inscrit dans la lettre ou dans le courriel reçu. Contactez-la plutôt au numéro de téléphone inscrit sur son site Internet officiel pour valider la véracité de cette information. 

Si vous recevez un SMS ou un courriel frauduleux, acheminez-le à l'adresse courriel protection@desjardins.com et supprimez-le.

Le vol d'identité est un des crimes qui connaît la croissance la plus rapide au Canada. Protéger vos renseignements personnels est notre priorité. C'est pourquoi nous avons développé une nouvelle solution de protection pour tous nos membres particuliers et entreprises.
Découvrez nos mesures de protection contre le vol d'identité - Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Pour tout savoir sur la fraude et les risques de vol d'identité en ligne, découvrez le site Je garde ça pour moi, une initiative contre la fraude en ligne du Mouvement Desjardins en collaboration avec la Banque Nationale et la Banque Laurentienne. 

Vous aimerez aussi :

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet