Pourquoi les obligations vertes sont-elles si populaires?


Les obligations vertes offrent généralement les mêmes rendements que les obligations ordinaires, mais elles ont une valeur ajoutée environnementale et une reddition de comptes conséquente.

Rosalie Vendette | Mouvement Desjardins

À l'approche du Jour de la Terre, célébré le 22 avril, l'occasion est belle pour vous présenter un type de placement qui a littéralement explosé au cours des dernières années auprès des investisseurs qui se soucient de l'environnement.

De plus en plus d'investisseurs responsables, de même que des investisseurs traditionnels, cherchent des placements qui encouragent la transition vers une économie plus verte. Plusieurs considèrent les obligations vertes comme un moyen concret d'y arriver. Qu'en est-il?

L'ABC d'une obligation
Lorsque vous avez un projet, vous empruntez à votre institution financière. Lorsque des organismes gouvernementaux ou des entreprises ont besoin d'emprunter de grosses sommes d'argent, ils émettent des obligations.

En d'autres mots, si vous détenez des obligations, c'est que vous avez prêté de l'argent et, en échange, vous recevez des intérêts.

Usuellement, les obligations occupent une importante part des revenus fixes d'un portefeuille d'investissement, car elles sont associées à des titres de dettes dont la valeur et le rendement fluctuent moins que ceux des titres de sociétés. 

Et le « vert » dans tout ça ?
C'est en 2007 que les premières obligations vertes ont vu le jour, mais ce n'est qu'en 2012 que le marché a commencé à prendre forme. La différence ? Les sommes récoltées servent à financer des projets à caractère environnemental.
 
Les obligations vertes offrent généralement les mêmes rendements que les obligations ordinaires, mais elles ont une valeur ajoutée environnementale et une reddition de comptes conséquente. 

Afin d'accroître la crédibilité de cette démarche, l'évaluation de la valeur ajoutée et la reddition de comptes sont généralement effectuées par des tierces parties externes. En plus d'un rendement équivalant aux obligations traditionnelles, les obligations vertes permettent un rendement environnemental positif.

Comment sont-elles standardisées? 
Comme c'est souvent le cas dans des marchés en plein essor, il est question de structuration et de normalisation et les obligations vertes n'y échappent pas. À ce titre, il est réconfortant de constater qu'il existe déjà des principes volontaires de transparence et de reddition de comptes, les Green Bonds Principles, établis par l'International Capital Market Association.
 
Il existe un label géré par le Climate Bond Initiative. Plusieurs gouvernements établissent également leurs cadres réglementaires, comme l'a fait la Chine. Puis, il existe des obligations qui ne sont pas labellisées ou assujetties à des principes, mais qui comportent des caractéristiques similaires et souhaitables.
 
Il s'agit assurément d'un marché à suivre, car les obligations vertes s'inscrivent parfaitement dans une logique de transition vers une économie à faible intensité en carbone. 

Tous les articles

Partagez ce billet