5 bienfaits surprenants de la pratique du vélo


En ville, à la montagne ou en campagne, le vélo gagne sans cesse en popularité.- Photo : Gaétan Fontaine, la Petite Aventure Desjardins

Adèle Manseau | Mouvement Desjardins

En ville, à la montagne ou en campagne, le vélo gagne sans cesse en popularité. Toutefois, rares sont les cyclistes qui connaissent toute l'étendue des bénéfices de la pratique de leur sport.

Voici 5 faits qui gagnent à être connus :

«20 minutes de vélo peuvent réduire votre niveau de stress pendant plus de 2 heures.»
C'est cliché, mais c'est vrai, rouler est bon pour la santé ! En plus des bienfaits physiques, l'oxygénation fournie en pédalant améliore la concentration, la mémoire et l'énergie. Tout ça pour une meilleure santé mentale car les «hormones du bonheur» font leur boulot.

C'est bon pour la tête et le cœur.

«Les dépenses générées par le cyclotourisme et le marché du vélo créent 10 000 emplois au Québec1
Que vous adoptiez le vélo de route, de montagne, à pneus surdimensionnés (fatbike) ou le vélo en libre-service (bixi), vous faites rouler l'économie! Des entreprises bien de chez nous, comme Cycles Devinci, font même briller le Québec partout sur la planète. 

C'est bon pour l'économie.

«6 500$ d'économie par année2
Avez-vous déjà calculé la portion de votre budget occupée par les frais de déplacement? L'automobile vient en tête de liste, bien sûr. 

C'est bon pour le portefeuille. 

«900 000 tonnes de gaz à effet de serre de moins dans l'atmosphère3.» 
Contribuez à diminuer la production de monoxyde de carbone cet été. C'est le moment idéal pour enfourcher le vélo et profiter de toutes les occasions de pédaler pour se déplacer : à l'épicerie, à la pharmacie, au resto du coin ou plus loin, chez la famille ou les amis. Certains deviendront peut-être accros et gonfleront le nombre de cyclistes qui grugent des kilomètres toute l'année.

C'est bon pour la planète.

«1$ pour vos kilomètres roulés cet été sera remis à des projets visant la promotion de saines habitudes de vie.»  
Vos coups de pédales peuvent aider nos jeunes à bouger dans les écoles. Comment? En inscrivant vos kilomètres parcourus dans le compteur collectif du mouvement «On gagne tous à rouler». 

Pour chaque nouveau participant à l'odomètre, 1$ sera versé dans une «petite caisse» dont la somme accumulée servira à soutenir des projets visant la promotion de saines habitudes de vie auprès de nos jeunes.

C'est bon pour la communauté.

Cela vous motive-t-il à faire tourner le pédalier?
  
Maintenant, à votre casque et venez rouler avec nous!

1Source : L'état du vélo au Québec en 2015, Vélo Québec.
2En préférant plusieurs types de transport (vélo, taxi, covoiturage, transport en commun) à l'auto solo. Source : Vélo Québec.
3De mai à septembre, pour 43 km hebdomadaires roulés par les cyclistes québécois contrairement à l'utilisation de la voiture. Source : L'état du vélo au Québec en 2015, Vélo Québec.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés (7)

Sylvie baker / 30 juillet 2017 21h08
Rien vraiment a dire
Ghislain Leblanc / 26 juillet 2017 8h14
Wow je peux payer mes taxes scolaire dans LaPresse+ section Vivre!
Marie-Christine / 25 juillet 2017 14h47
Bonjour @Tom. Il est dans notre nature coopérative d'encourager l'adoption de saines habitudes de vie. Depuis plusieurs années, nous sommes fiers partenaires de plus de 60 événements cyclistes partout au Québec et en Ontario.Cette année, notre initiative "On gagne tous à rouler" invite les cyclistes à inscrire leurs kilomètres dans un compteur collectif. Pour chaque nouveau participant à l'odomètre, 1$ sera versé dans une «petite caisse» dont la somme accumulée servira à soutenir des projets visant la promotion de saines habitudes de vie auprès de nos jeunes. Je vous invite à joindre le mouvement ! :-) Bonne journée - Marie-Christine
Tom Namsavanh / 25 juillet 2017 13h54
Suis-je sur la bonne page? Je pensais que Desjardins était une institution financière...
Marie-Christine / 17 juillet 2017 11h32
Merci de votre commentaire @Jérôme!
Jérôme Grenier / 16 juillet 2017 7h48
Belle initiative de votre part! Encore une fois le mouvement Desjardins fait la preuve qu'une institution financière peut participer à des changements sociaux constructifs. Merci aussi de mentionner que la pratique du vélo qui a le plus fort impact sur notre santé est celle du vélo utilitaire soit celle où l'on remplace la voiture pour nos déplacements quotidiens.
Mathieu Bouchard / 11 juillet 2017 19h18
Beaucoup plus d'effet de serre est causé par le dioxyde de carbone (CO2) plutôt que le monoxyde de carbone (CO). C'est surtout parce que peu de CO est produit. Bien sûr qu'on produit moins de CO si on remplace le char par le vélo, mais la réduction de CO2 est beaucoup plus importante à mentionner.

Partagez ce billet