Comment éviter d'être financièrement pris en sandwich?


30% des Canadiens prennent soin de leurs parents vieillissants tout en soutenant leurs propres enfants.

Mélanie Larouche | Journaliste

La génération sandwich, vous connaissez? L'image en elle-même illustre bien la situation financière que vivent 30% des Canadiens1, soit celle de devoir prendre soin de ses parents vieillissants tout en soutenant ses propres enfants. Cette position peut parfois s'avérer bien inconfortable, il va sans dire! 

Pris en sandwich entre ces deux priorités, il est difficile de ne pas compromettre ses perspectives de retraite. Se sentir personnellement responsable de tout ce beau monde est fort louable, mais exige une planification bien réfléchie basée sur une stratégie proposée par des professionnels. 

Aider, sans s'oublier
Selon Angela Iermieri, planificatrice financière chez Desjardins2, les valeurs d'entraide familiale très fortes qui caractérisent la majorité des baby-boomers et la génération X les poussent à vouloir aider financièrement leur progéniture dans les étapes cruciales de leur vie, comme les études postsecondaires, le mariage et l'achat d'une première maison.

Cette situation réduit leur capacité à épargner pour la retraite au moment où ils devraient au contraire maximiser leurs efforts dans ce sens, sans parler du stress important lié à l'aspect émotif des enjeux que représentent pour eux l'avenir de leurs enfants et le bien-être de leurs parents. Alors, pour éviter de s'oublier en aidant ses proches, il faut planifier.

Agir stratégiquement
Selon Mme Iermieri, dans pareil cas le soutien d'un planificateur financier s'avère très utile pour avoir une vision globale et objective puisqu'il incarne la voix de la raison.

L'exercice de planification financière devrait débuter très tôt dans la vie active d'une personne et englober sa propre retraite, certes, mais aussi les études des enfants, le train de vie désiré, la protection de la santé, les attentes des parents et la succession. 

Poser les bonnes questions
Pour faciliter la tâche aux gens de la génération sandwich, Mme Iermieri recommande de rencontrer un conseiller avec leurs parents ou leurs enfants, selon le cas. La présence d'un professionnel réduira le malaise lié aux sujets tabous que peuvent représenter l'argent et les finances et permettra de préciser la situation financière, les objectifs et les attentes de chacun.

«Quel rythme de vie espèrent-ils? En ont-ils les moyens? Veulent-ils garder la maison ou déménager dans plus petit? En quoi veulent-ils aider leurs enfants devenus adultes? Ce sont des questions essentielles dont les réponses mèneront vers la stratégie qui diminuera le stress financier plus tard.»

S'adapter à la nouvelle réalité de la retraite
«Aujourd'hui les femmes ont des enfants à un âge plus avancé qu'avant, soit tout au long de la trentaine, souligne la planificatrice financière. Cette réalité repousse la préparation de la retraite. Aussi, les enfants restent aux crochets de leurs parents plus longtemps qu'avant. Et selon Statistique Canada, 23% de la population aura plus de 65 ans en 2031. Les gens vivent plus vieux, ils ont donc besoin de plus d'argent pour payer cette longévité!»

Vous aimerez aussi :

1 Source : Statistique Canada.
2 Planificatrice financière et représentante en épargne collective pour le Cabinet de services financiers inc.

Tous les articles

Commentaires publiés (8)

Marie-Christine / 5 juin 2017 9h44
Bonjour @Sandra. Merci de votre partage. Votre conseiller peut vous aider à voir clair dans vos finances afin d'aider vos proches sans vous nuire. Bonne journée - Marie-Christine
Sandra ghaleb / 3 juin 2017 9h15
Bonjour, votre sujet vient me chercher car j'ai deux enfants de 20 et 18 ans et mon aide envers eux est que je vais les héberger chez moi à mes frais tant qu'ils sont aux études et s'ils veulent quitter pour une université ils devront prendre une chambre un prêt et un emploi à temps partiel je crois que d'offrir le gîte est une aide en soi car j'ai aussi trois jeunes enfants à assumer ... En ce qui concerne mes parents ma mère planifie dejà habiter chez moi quand elle ne pourra plus être seule dans son appartement je crois qu'on doit être généreux avec ses enfants et parents mais on doit donner se qu'on a et non ce qu'on a pas voilà!
Marie-Christine / 31 mai 2017 11h09
Bonjour @David. Comme coopérative, nous avons à coeur l'éducation financière de la population. C'est pour cette raison que nous sommes partenaires de nombreux organismes qui offrent de formation comme, par exemple, le Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) https://blogues.desjardins.com/coopmoi/2016/01/5-questions-a-se-poser-avant-dinvestir-sur-les-marches.php , Mes finances, mes choix pour les 16 à 25 ans https://www.desjardins.com/coopmoi/difference-desjardins/mes-finances/ ou encore le réseau des ACEF https://www.desjardins.com/ressources/pdf/b10-caisses-partenaires-fed.pdf?resVer=1492103499000 Bonne journée - Marie-Christine
David Mayer / 31 mai 2017 7h06
Tous ça est très bien comme article, mais si les gens avais des coachs financier qui leurs montrerais les trucs et stratégies financières que les banques connaissent mais qu'ils ne montrent pas nécéssairement à la classe moyenne. Ne croyez vous pas qu'il y aurais moins de gens endettés?
Marie-Christine / 29 mai 2017 10h33
Bonjour @Denis. Votre conseiller pourrait certainement vous aider à alléger votre facture fiscale. Voici quelques pistes utiles : https://blogues.desjardins.com/coopmoi/2017/02/5-questions-frequentes-posees-en-periode-dimpot-pour-ameliorer-sa-situation-fiscale.php Bonne journée ! Marie-Christine
Denis Charbonneau / 25 mai 2017 17h58
Je suis déjà pris financièrement en sandwich à moi tout seul, alors ! Pardon... Entre Fédéral et Provincial... (Impôts)
Joe Larue / 23 mai 2017 9h16
Pour ma part, c'est plutôt aider mes grands-parents alors que j'ai aussi 4 enfants à gérer.
Christine Richeme / 22 mai 2017 6h12
Il y a aussi les parents retraites qui veulent aider leurs enfants adultes non responsables qui ont entre autre de jeunes enfants et qui vivent un surendettement!

Partagez ce billet