Accident de voiture : réclamer ou pas?


Quels critères sont à considérer lorsque survient un accident?

Marie-Christine Daignault | Mouvement Desjardins

Vous êtes victime d'un accident de voiture et les dommages sont mineurs. Le dites-vous à votre assureur?

Que votre véhicule soit endommagé ou pas, voici 2 bonnes raisons de le déclarer à votre assureur.

1. Donner votre version des faits
Lors d'un accident impliquant un autre véhicule, si vous ne déclarez pas l'accident, l'autre conducteur pourrait le faire. L'accident sera alors noté dans le Fichier central des sinistres automobiles (au Québec) et il pourrait affecter votre dossier.
 
2. Rembourser les dommages causés à une autre personne
Lors d'un accident où il y a des dommages aux biens d'une autre personne (par exemple, une clôture), vous devez déclarer l'accident même si vous n'avez pas ou peu de dommages à votre véhicule ou si vous n'êtes pas couvert pour les dommages à votre véhicule, car cette personne demandera à être remboursée pour les dommages causés.

Cela vaut-il la peine de faire une réclamation?
Si les dommages sont causés uniquement à votre véhicule, par exemple à la suite d'une tentative de vol ou d'un bris de vitre, c'est à vous de choisir de réclamer l'indemnité à votre assureur ou d'assumer vous-même le coût des réparations.

Dans tous les cas, quels critères sont à considérer? 
  • Importance des dégâts
  • Montant de votre franchise
  • Répercussions de cette réclamation sur votre prime d'assurance
Par exemple, un bris de 275$ ne vaudrait pas la peine d'être réclamé si votre franchise d'assurance est de 250$.

Reportez-vous à votre contrat d'assurance auto afin de voir si les dommages au véhicule sont couverts ou communiquez avec votre agent d'assurances. Il vous guidera pour prendre la bonne décision. 


Vous aimerez aussi :

Tous les articles

Commentaires publiés (2)

Marie-Christine / 20 septembre 2017 8h18
Bonjour @Julien. Oui, la prime d’assurance auto est susceptible d’augmenter. Par contre, l’historique de vos réclamations est le dernier facteur considéré.En effet, pour établir votre prime, les assureurs calculent le taux de risque en se basant sur l’endroit où vous habitez, le type de véhicule que vous conduisez ainsi que votre dossier de conduite. C'est le nombre de réclamations qui fera varier le prix de votre prime. Il existe cependant diverses façons de vous protéger contre des hausses de prix. Le "pardon d’accident" est un bon exemple de protection que l’on peut ajouter à sa police d’assurance. Bonne journée - Marie-Christine
Julien Dumouchel / 19 septembre 2017 13h23
Le fait de déclarer un accident fait-il augmenter la prime ou entache-t-il le dossier d'assurance, même si l'accident ne fait finalement pas l'objet d'une réclamation?

Partagez ce billet