3 erreurs à éviter avant de louer un local


Avoir des besoins préétablis facilite la recherche des locaux

Chercher un local pour son entreprise, c'est excitant. C'est aussi un choix déterminant pour le succès de cette dernière, car vous n'avez pas droit à l'erreur. 

Voici 3 erreurs faciles à éviter quand vient le temps de magasiner un nouvel emplacement.

1. Être pressé
Choisir le bon emplacement demande du temps et doit être mûrement réfléchi. Attention aux coups de cœur! Un bon choix repose sur des critères pratiques préétablis qui guident vos décisions d'affaires.

- Le secteur
Ça semble évident, mais le choix du secteur est primordial pour la réussite de votre entreprise. 

Vous devez le choisir en fonction : 
. de votre domicile; 
. du domicile de vos employés; 
. de vos concurrents; 
. de vos clients.

Une fois que vous avez une bonne idée du coin où vous souhaitez vous établir, prenez le temps de le découvrir, explorez -le pour le connaître et voir les occasions possibles pour votre entreprise.

« Une erreur à éviter quand on visite un local est de prendre une décision trop rapidement », explique Vincent Poirier, cofondateur de Momzelle. 

- L'emplacement
Même dans un secteur de choix, l'emplacement est important. Renseignez-vous sur l'affluence d'une rue, si elle est populaire ou en déclin. 

Si vous avez un commerce, comme une boutique ou un restaurant, il est bon qu'il soit visible et dans un lieu de passage. Par contre, si vous n'avez pas besoin d'avoir pignon sur rue, éloignez-vous des zones achalandées, le loyer sera plus économique.

« Avoir des besoins préétablis facilite la recherche des locaux », croit pour sa part William Plamondon-Huard, président de Plantzy.

- L'intérieur
Pour déterminer la superficie dont vous avez besoin pour vos activités, prenez en compte le facteur de croissance. Le local ne doit pas être trop petit, pour ne pas être trop juste, mais pas trop grand non plus, puisque le prix du loyer est habituellement proportionnel à la surface choisie.

Ne négligez pas les aménagements intérieurs dont vous avez besoin et leurs fonctionnalités. Une cuisine pour accueillir les employés pendant la pause lunch n'aura pas les mêmes caractéristiques que celle d'un restaurant.

Enfin, assurez-vous que tout est en bon état et que le local ne présente pas de risques pour votre sécurité : il est plus facile de négocier des réparations ou une remise en état avant la signature du bail.

2. Signer le bail sans le lire
Chaque bail commercial est différent et il n'est pas encadré par la Régie du logement. 

À la différence d'un bail traditionnel, le bail commercial se rapproche davantage d'un contrat liant le locateur et vous. Il faut donc garder en tête que tout est négociable, mais aussi que ce qui n'est pas inscrit sur le bail est à votre charge.

La période du bail est déterminée avec le propriétaire. À vous de voir comment vous envisagez le futur.

Bail de courte durée : 1 à 2 ans
Idéal si vous recherchez un local comme lieu de transition et que vous pouvez déménager plus tard sans problème. 

Bail de longue durée : 5 à 10 ans 
Intéressant financièrement, car avec l'inflation et la hausse du prix de l'immobilier, il se peut qu'un loyer fixé aujourd'hui soit sous le prix du marché dans quelques années. De plus, bâtir une clientèle prend du temps, vous ne voulez donc pas devoir changer de local, lorsque les affaires commencent à bien aller. 

À l'issue du bail, le locateur n'est pas tenu de le renouveler, il peut très bien proposer le local à d'autres locataires. Pensez donc à faire ajouter une clause de renouvellement. Négocier le contrat d'un bail commercial demande un vrai savoir-faire. Envisagez de faire appel aux services d'un professionnel de l'immobilier pour vous aider lors de cette étape. 

5 vérifications à faire avant de signer le bail :
      1. Le chauffage est-il performant?
      2. À combien s'élève la facture d'électricité?
      3. Où sont les issues de secours et sont-elles facilement accessibles et sans encombrement?
      4. Quel type de serrure protège le local et est-elle en bon état?
      5. Y a-t-il eu des actes de vandalisme récemment dans le quartier?
Quant au locataire, il s'engage à payer le loyer et à respecter les conditions de son bail. 

3. Omettre de considérer les besoins d'assurances
Vous devrez aussi assurer votre local contre les risques éventuels. Voici quelques éléments à considérer avant de choisir votre local idéal :
Nous vous suggérons également de lire l'article Comment trouver « le » bon emplacement pour faire de bonnes affaires?


Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés (2)

Marie-Christine / 5 septembre 2017 10h40
Merci @Vicky pour cette précision. Vous avez raison, cette vérification est ultra importante dans le processus de location. Bonne journée ! - Marie-Christine
Vicky Mokas / 2 septembre 2017 8h26
Vous avez oublié le plus important dans cet article. Avant de signer le bail, le futur exploitant doit absolument se rendre à sa municipalité ou arrondissement afin de s'assurer que le zonage autorisé l'activité qu'il désire faire dans le local. Si les activités sont autorisées, une demande de permis doit être effectuée à la Ville. Il serait sage de signer un bail conditionnel à l'émission du permis.

Partagez ce billet