7 choses à savoir sur les actions de CRCD


Avant de lancer le processus d'achat, il est essentiel de vérifier la convenance du produit par rapport à la situation de l'investisseur.

Marie-Christine Daignault | Mouvement Desjardins

Chaque année, la vente des actions de Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD) offertes aux investisseurs québécois connaît beaucoup de succès. 

Voici pourquoi :

1. 40%, c'est le crédit d'impôt 
Assorti d'un crédit d'impôt provincial de 40%, ce produit financier non admissible au REER existe depuis 2001. Il s'avère particulièrement intéressant pour les personnes qui ont des revenus imposables élevés ou celles dont le REER ne suffit plus pour économiser de l'impôt.

2. 3000$, c'est le montant annuel de souscription par personne
En 2017, ce sont 135M$ d'actions de CRCD qui sont mises en vente. La souscription annuelle maximale de 3 000$ par personne garantit une plus grande accessibilité. Cette année, au moins 45 000 investisseurs se partageront ces actions.

3. 7 ans, c'est la durée minimale de détention
Avant de lancer le processus d'achat, il est essentiel de vérifier la convenance du produit par rapport à la situation de l'investisseur. L'attrait fiscal est indéniable, mais encore faut-il que le produit s'intègre bien dans son horizon de placement. 
 
4. 13,78$, c'est le prix actuel de l'action
Le prix de l'action de CRCD poursuit sa hausse pour atteindre 13,78$, une augmentation de 0,52$. Le rendement composé de l'action (sans crédit d'impôt) est de 5,0%  sur sept ans, soit la période de détention minimale obligatoire des actions de CRCD. Si l'on considère effectivement le crédit d'impôt obtenu de 50% conformément au taux applicable en août 2010, au prix actuel de 13,78$, un actionnaire ayant investi il y a 7 ans obtiendrait un rendement annuel net d'impôts de plus de 13,3%.
  
5. Les actions de CRCD sont du capital de développement
Le prix des actions peut fluctuer, donc la valeur et le rendement ne sont pas garantis. De là l'importance d'analyser l'achat d'actions de CRCD en fonction d'une stratégie fiscale et d'investissement. D'emblée, ce produit hors REER intéresse principalement des personnes qui ne peuvent plus cotiser à leur REER, mais qui peuvent tolérer un certain niveau de risque dans leurs placements. 

6. 68 800 emplois, ce sont des retombées concrètes 
L'attrait des actions de CRCD ne s'arrête pas aux avantages fiscaux accordés aux investisseurs. En investissant dans les actions de CRCD, un particulier contribue aussi au développement économique de sa région. Au 30 juin 2017, 430 entreprises et coopératives québécoises bénéficiaient de l'appui de CRCD. Avec 1 065M$ engagés aux quatre coins de la province, ces PME favorisaient la création et le maintien de 68 800 emplois.
 
7. Entre le 5 et le 25 septembre, c'est le moment de souscrire en ligne 
L'investisseur intéressé à acquérir des actions de CRCD doit remplir le formulaire Web sécurisé durant la période de présouscription qui dure 3 semaines, entre le 5 septembre à 9h et le 25 septembre 2017 à minuit. 

Les investisseurs n'ayant pas accès à Internet peuvent se présenter à la caisse de leur choix où un employé les aidera à remplir le formulaire.

*Les rendements composés de l'action sont de 6,6% pour un an, 4,9% pour trois ans, 4,1% pour cinq ans et 3,3% pour dix ans. Chacun de ces taux est un taux de rendement total composé annuel historique qui tient compte des fluctuations de la valeur des actions et du réinvestissement de tous les dividendes, le cas échéant, et ne tient pas compte de l'impôt sur le revenu payable par un actionnaire, qui aurait pour effet de réduire le rendement. Les actions de CRCD ne sont pas garanties, leur valeur fluctue et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement futur.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés (13)

Angela Iermieri / 26 juin 2018 11h44
Bonjour@Pierre. Le CRCD offre un crédit d'impôt provincial non remboursable de 35%, soit un maximum de 1050$. Selon la table d'impôt 2018 au Québec, un revenu imposable de 22 000$ et plus permettra d'obtenir le 1050$. L'impôt payé sur un revenu inférieur est moindre et donc le crédit d'impôt du CRCD serait partiel ou peut-être même nul. Pour plus d'information, n'hésitez pas à en discuter avec votre conseiller Desjardins ou à visiter le www.desjardins.com/crcd . Bonne journée! :) Angela
Pierre Lavoie / 24 juin 2018 10h42
Bonjour J'ai un article daté deu 18 juillet 2016 article 2.2.1 revenu imposable minimal pour profiter du credit d'impot. cet article dit qure pour 2016 le revenu imposable québécois minimal pour profiter du CRCD est de 22000$ est ce que cela est toujours vrai pour 2018 et ou trouver cette information. Merci
Marie-Christine / 18 septembre 2017 7h57
Bonjour @Yan. Les actions de CRCD ne sont pas admissibles au CELI, puisque, selon la loi constitutive de CRCD, seule une personne physique peut acquérir ou détenir des actions. Dans le cas du CELI, l'action serait détenue par la fiducie régie par le CELI et non par l'actionnaire. Bonne journée! - Marie-Christine
Marie-Christine / 15 septembre 2017 8h03
Bonjour @Colette. CRCD n'est pas un fonds de travailleurs, mais bien un fonds fiscalisé au même titre de FTQ et CSN, c'est-à-dire qu'ils offrent des crédits d'impôts. Pour les fonds de travailleurs FTQ et CSN, leurs actions sont aussi admissibles au REER. Dans les 3 cas, le crédit d'impôt offert au Québec (40% pour CRCD) sert à réduire l'impôt autrement payable par un contribuable. Ainsi, si vous n'avez pas d'impôt à payer, le crédit d'impôt provincial ne sera pas remboursé. Le crédit d'impôt de CRCD s'inscrit à la ligne 422 de la déclaration de revenus du Québec. Bonne journée ! - Marie-Christine
Marie-Christine / 15 septembre 2017 7h20
Bonjour @Hertel. 3 000$ est un maximum, vous pouvez donc souscrire pour un plus petit montant. Toutefois, vous devez verser ce montant en une seule fois. Rien de vous empêche de vous mettre des sommes de côté durant l'année en prévision de la mise en vente des actions. Bonne journée - Marie-Christine
Hertel St-Gelais / 14 septembre 2017 22h15
est-il vraiment obligatoire dàvoir 3 000$ en partant ou l`on peut deposer tant par deux semaine
Colette Longuépée / 14 septembre 2017 20h54
Ce placement est'il pour un fond de travailleurs ? Si oui, comment se fait'il qu'il soit non remboursable alors que le fond de travailleur de la CSN ou celui de la FTQ ,soit eux remboursable ( ligne 424 du rapport d'impôt provincial .
Yan Gosselin / 14 septembre 2017 8h54
Vous dites dans le texte que ce type d'investissement n'est pas admissible pour les REER. Mais est-il possible d'en acheter à l'intérieur d'un CELI? Merci de votre aide.
Marie-Christine / 8 septembre 2017 13h20
Bonjour @Nicole. Au décès, les actions peuvent être léguées en tout ou en partie au conjoint ou à un (plusieurs) héritier(s) ou rachetées par CRCD.

Dans le premier cas, en vertu des règles générales des lois fiscales, lorsqu'une personne décède, celle-ci est présumée avoir disposé de l'ensemble de ses biens pour une valeur équivalente à la juste valeur marchande.

Ainsi, une personne qui détient des actions de CRCD au moment de son décès sera réputée, aux fins fiscales, en avoir disposé à la juste valeur marchande. Cela peut entraîner la reconnaissance d'un gain ou d'une perte en capital dans la déclaration fiscale de la personne décédée.

La personne qui hérite des actions sera alors réputée les avoir acquises pour un prix équivalent au produit de disposition réputé pour la personne décédée. Toutefois, il existe une exception à cette règle lorsque l'héritier est le conjoint. Il est alors possible de transférer les biens du décédé, y compris les actions de CRCD, en faveur du conjoint sans impact fiscal. Il s'agit d'un choix. L'impact fiscal est alors roulé au conjoint.

Dans le cas des actions de CRCD, si le choix de rouler a été effectué, c'est alors le conjoint qui devra reconnaître le gain ou la perte en capital au moment d'une disposition ultérieure des actions ou au moment de son propre décès. Ainsi, si les héritiers conservent les actions léguées pendant la période de détention obligatoire de sept ans, il n'y aura pas l'impôt spécial à payer (récupération d'une partie du crédit d'impôt par le ministère du Revenu du Québec si la période de détention minimale n'est pas respectée). Toutefois, les règles fiscales en terme de disposition des actions s'appliqueront.

Dans le deuxième cas, nous tenons à rappeler que CRCD est tenu, suivant la Loi, de racheter avant le terme de 7 ans, sur demande, une partie ou la totalité des actions ou fractions d’actions dans certaines circonstances particulières, notamment, à la demande d’une personne à qui une telle action ou une telle fraction d’action a été dévolue par succession.

Conséquemment, une partie du crédit d'impôt obtenu sera récupéré par le ministère du revenu du Québec au moyen d'un impôt spécial lorsque la période de détention des actions est inférieure à 7 ans.

Enfin, il n'est pas possible de réclamer le crédit d'impôt à l'égard des actions de CRCD dans l'année du décès.

Au besoin, communiquez avec le Service des relations avec les investisseurs au 1 888 522-3222.

Bonne journée - Marie-Christine
Nicole Arial / 8 septembre 2017 12h02
Si la personne décède qu'arrive t'il pour tous les capital régional. Le bénéficiaire de ses avoirs doit'il attendre qu'ils soient rendus au terme de 7 ans
Marie-Christine / 7 septembre 2017 14h02
Bonjour @Jules. Les relevés de placement de CRCD sont émis tous les 6 mois, le plus récent a été émis le 31 août 2017, les envois postaux seront faits au cours des deux prochaines semaines. Pour obtenir des informations, vous pouvez toujours communiquer avec le Service des relations avec les investisseurs au 1-888-522-3222. Pour la durée de détention, le calcul de 7 ans est fait jour pour jour à partir de la date d'achat. Bonne journée - Marie-Christine
Jules Laliberte / 6 septembre 2017 14h05
1) j'aimerais trouver l'endroit que je peux m'informer par internet pour connaître les dates de mes participations et recevoir une copie. 2) on calcul 7 ans au 31 décembre conplété ?.
Nataly Tremblay / 6 septembre 2017 8h06
Merci vos renseignements sont très précis et précieux

Partagez ce billet