Comment se guérir de «la peur des fins de mois» pendant ses études?


Eh oui, votre principal défi financier, vous le connaissez!

Mélanie Larouche | Journaliste

Pincez-vous le nez, retenez votre souffle. Eh oui, votre principal défi financier, vous le connaissez! Que vous l'acceptiez ou non, la poudre de perlimpinpin n'existe que dans les histoires de peur. Et c'est en utilisant un budget de manière équilibrée, avec des revenus souvent saisonniers ou irréguliers, que vous arriverez à vous débarrasser de votre hantise.

Les ingrédients pour vous soigner
  • Dresser un budget le plus détaillé possible des dépenses à prévoir sur une base annuelle, qu'elles soient récurrentes ou ponctuelles.
  • Gérer avec soin vos entrées d'argent, généralement plus abondantes l'été et lors de la période des fêtes, afin d'équilibrer les périodes où vous travaillez moins et, par conséquent, engrangez moins de revenus.
  • Développer «l'art d'étirer la sauce». Si vous bénéficiez d'une bourse ou d'un prêt étudiant, vous devez prévoir les dépenses et gérer les sommes en conséquence, pour la totalité de la période à couvrir.
  • Déposer dans un compte à intérêt élevé les fortes sommes accumulées lors de périodes de travail intensif (l'été) en prévision d'une utilisation ultérieure plutôt que de les porter au compte-chèques.
  • Mises à l'abri des tentations, elles serviront à équilibrer le budget du prochain cycle ou de la prochaine année, ou à financer la réalisation d'un projet personnel, comme un voyage... intéressant, non?
Ces dettes dans le placard 
Comme les squelettes qui s'y cachent, l'endettement revient souvent nous hanter lorsqu'on est aux études, quand il n'est pas carrément en train d'assombrir le quotidien. Comment s'en débarrasser une fois pour toutes?

Quelques granules pour y arriver :
  • Gérer ses priorités : bon d'accord, pour tout étudiant qui se respecte, c'est probablement aussi difficile à faire, sinon plus, que de respecter un budget (pince-nez requis encore!)
    • Les occasions de dépenser en dehors du budget sont légion : fêtes, sorties, activités, voyages, etc. Après tout, on ne vit qu'une fois, se dit-on! 
  • Résister à la tentation, toujours forte, d'aller piger dans la jolie cagnotte accumulée. Vous éviterez des maux de tête (en plus des nausées). Combattez vos démons !
  • Se ramener au budget établi, qui aura peut-être prévu un petit montant pour le superflu!
Vous aimerez lire aussi :

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet