Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > Conseils de pro pour une expérience de vente itinérante réussie

Conseils de pro pour une expérience de vente itinérante réussie


L'artiste Marc Tremblay ne laisse rien au hasard dans ses préparatifs afin de mettre toutes les chances de son côté pour vendre ses toiles.

Adèle Manseau | Mouvement Desjardins

L'automne est la haute saison des salons, expositions, foires et autres activités de vente itinérante. Comment profiter de la manne? Voici les conseils d'un pro.

L'artiste Marc Tremblay utilise son talent créatif et ses aptitudes en technologie pour donner vie à des œuvres uniques, en maîtrisant non pas le pinceau, mais la peinture digitale. Pour vendre ses œuvres, il expose ses créations dans plusieurs galeries d'art à quelques reprises durant l'année.  

Rien n'est laissé au hasard dans ses préparatifs afin de mettre toutes les chances de son côté pour émouvoir ou séduire et, il faut bien le dire, vivre de son art.

Deux jours avant l'événement, il fait le tour de sa liste:

L'inventaire 
En avoir en quantité suffisante pour bien présenter ses produits. Dans son cas, ses toiles bien emballées et des étiquettes pour afficher le titre de ses tableaux.

Le téléphone
Toujours bien chargé et un forfait de données suffisant (le réseau sans fil n'est pas toujours disponible).

Les cartes professionnelles 
Indispensables et en grande quantité! Il est souvent difficile de parler à tous les clients en même temps.

Le paiement mobile 
Sécuritaire, ça évite les chèques (qui lui ont déjà causé des maux de tête) et, pour le commerce, c'est simple et rapide. Ainsi, on ne perd pas de clients puisque ça leur évite de passer au guichet, au risque qu'ils ne reviennent pas. «J'apprécie la facilité d'utilisation et les clients sont même surpris de constater qu'ils peuvent payer si facilement», dit-il.

Le confort
Eau et collations pour être bien et toujours disposé à échanger avec la clientèle.

5 conseils utiles pour mieux vendre
Marc Tremblay fait part de ses principaux apprentissages acquis au fil des années à vendre de galerie en galerie.
  1. Bien se connaître pour adapter les préparatifs et s'en tenir à sa liste si vous êtes du style tendu, pour éviter le stress des imprévus.
  2. Contrer la fatigue qui peut survenir lors d'une activité qui se déroule sur quelques heures consécutives en prenant un bon repas, juste avant.
  3. Se simplifier la vie avec un mode de paiement électronique, autant pour vous que pour vos clients.
  4. Disposer de quelques feuilles de papier et des crayons pour noter les coordonnées des clients potentiels. «Même si la technologie est omniprésente dans nos vies, tout va vite durant une exposition et notre réaction doit être instantanée : 2 minutes pour donner ses coordonnées ou prendre celles de clients potentiels, c'est trop long. Il faut y consacrer 10 à 30 secondes au maximum.» 
  5. Le nom du site Web doit se retenir facilement pour les clients. Il a mis 20 essais avant d'être satisfait du sien, sans compter le visuel associé qui doit bien refléter le style de l'artiste, sans être trop chargé.
Et l'avenir?
«En 2018, j'exposerai à New York et en Europe. Les gens me disent que j'ai le style "New York" et, comme qui ne risque rien n'a rien, j'ai largué mes amarres. J'ai quitté ma zone de confort pour foncer, même si ça arrive plus vite que prévu. Je verrai ce que la vie m'apportera», lance-t-il. C'est d'ailleurs ce qu'il suggère aux artistes qui lancent leur carrière.

Voir le porte-folio de Marc Tremblay.

Vous aimerez aussi :

Tous les articles

Partagez ce billet