Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > Dons : êtes-vous du type spontané ou planifié?

Dons : êtes-vous du type spontané ou planifié?


Des gestes généreux, utiles, importants, qu'ils soient en argent, en denrées ou en matériel.

Angela Iermieri | Planificatrice financière | Mouvement Desjardins

Pourquoi pas les deux? Pour donner sans s'oublier, rien de mieux qu'un plan qui maximisera les avantages fiscaux... tout laissant de la place à la spontanéité!

Vous donnez à la guignolée des pompiers, aux banques alimentaires, aux scouts, à la troupe de danse, vous allez déposer les vêtements que vous ne portez plus à l'organisme de charité de votre quartier... Saviez-vous qu'environ 9 donateurs sur 10 versent un don par compassion envers les gens dans le besoin1

Bon pour nous : les bienfaits collectifs
Des gestes généreux, utiles, importants, qu'ils soient en argent, en denrées ou en matériel. Ils n'entraînent pas tous des compensations de la part des gouvernements, mais offrent, en contrepartie, une gratification personnelle non négligeable. Même chose lorsque vous donnez votre temps, votre écoute, votre accompagnement sous forme de bénévolat, vous faites alors «un don de soi» qui fait autant de bien à celui qui le reçoit qu'à celui qui l'offre.

Bon pour moi : les avantages fiscaux
Le don planifié est un don fait directement à l'organisme de bienfaisance de votre choix. Pas besoin de donner gros pour obtenir des avantages fiscaux. Souvent, à partir de 20$, vous recevrez un reçu pouvant être utilisé pour réduire vos impôts. Pourtant, plusieurs donateurs oublient de réclamer le reçu ou le crédit d'impôt. Est-ce votre cas?

Bien sûr, l'organisme auquel vous donnez doit être dûment enregistré comme organisme de bienfaisance auprès de l'Agence du revenu du Canada

Avantages financiers et fiscaux 
  • Les taux du crédit d'impôt sont de 35% (combiné fédéral et Québec) sur les premiers 200$ et de 53% sur l'excédent2
  • Un crédit additionnel de 25% est accordé pour un premier don (don maximal de 1 000$).
  • Un couple peut regrouper les dons dans une même déclaration de revenus afin de maximiser le crédit. Le solde non utilisé peut être reporté sur cinq années.
Les dons déductibles ne sont pas tous faits en argent, loin de là. Il peut s'agir d'actions, d'assurance vie, d'œuvres d'art ou d'autres biens. Par exemple :
  • Les dons de titres, d'actions, d'obligations ou de fonds communs de placement peuvent être aussi profitables pour vous que pour l'organisme de bienfaisance que vous choisissez. En plus de réduire le montant de vos impôts, ces dons vous épargneront l'imposition sur les gains réalisés (la différence entre le prix d'achat et le prix de vente).
  • Le don testamentaire sera reçu par un organisme de charité à votre décès. Il pourrait s'agir par exemple de votre REER ou de votre FERR. Le crédit pour don de bienfaisance servira à compenser les impôts payables par la succession sur l'encaissement du REER.
Joyeux temps des fêtes! 

Vous aimerez aussi lire :

1 Statistique Canada.
2 Pour l'Ontario : 20,05% sur les premiers 200$ et 40,16% sur l'excédent.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés (8)

E Guindon / 29 décembre 2017 9h52
Votre phrase est mal formulée dans le premier point des avantages fiscaux. Ce n'est pas un pourcentage supplémentaire pour les dons excédant 200$. C'est plutôt un taux de crédit plus élevé. Supplémentaire indique que le taux du crédit serait de plus de 80%!!!!! D'un CPA et Pl. Fin.
Michel Caron / 18 décembre 2017 9h04
Précision sur mon précédent commentaire: Il ne s'agissait pas des taux sur les premiers 200 $, mais sur l'excédent des premiers 200 $ de dons. En conséquences, le crédit (combiné fédéral et provincial) de 35% sur les premiers 200 $ de dons cumulatifs devient de 12.525% au Fédéral et de 20% au Provincial, pour un total de 32.525% au lieu de 35%.
Sylvie / 15 décembre 2017 8h54
Dans un monde où l'entraide est importante mais dans lequel on se retrouve avec une omniprésence de demandes de dons, vos conseils sont avisés. Merci de nous les partager.
Michel Caron / 15 décembre 2017 8h54
Le crédit d’impôts de 53% sur les premiers 200$ est plutôt de 48.215% pour les résidents du Québec, car l’on doit considérer l’abattement d’impôt de 16.5% applicable au crédit d’impôt Fédéral pour les résidents du Québec. Le taux effectif du crédit pour dons de 24.215% au Fédéral qui additionné au 24% du Provincial devient alors de 48.215%.
Roger Roy / 12 décembre 2017 15h08
Intéressant mais je vous prierais de m'indiquer la source ( auteur, ouvrage, articles de revue etc.) qui vous permet de dire qu'on peut réduire ses impôts ( combinés f. et Q.)d'un montant de 53% des dons qui excèdent 200 $. Je vous remercie.

Partagez ce billet