3 résolutions de gestion à prendre dès maintenant


Valider ses résultats et agir au moment présent avec ALEOP

Étienne Gosselin | Agronome | Journaliste

Le monde de l'agroalimentaire n'échappe pas à la révolution technologique. Votre style de gestion a-t-il suivi la vague?

Voici 3 bonnes résolutions élaborées avec l'aide de Patrice Carle du Centre d'expertise en gestion agricole. Elles sont simples à mettre en place pour actualiser votre gestion d'entreprise en 2018.

1. Connaître et analyser ses résultats du PASSÉ
Connaître ses résultats passés sert à reconnaître les facteurs déterminants pour ses bénéfices et à agir pour les améliorer. Les analyses comparatives de vos résultats sur plusieurs années sont les meilleurs outils pour y arriver efficacement.

N'hésitez pas à faire des graphiques simples pour faire ressortir les tendances. Être capable de chiffrer son évolution aide aussi à mieux la comprendre. 

2. Connaître et agir au moment PRÉSENT
Faut-il attendre la fin d'année pour consulter ses chiffres et réagir? Non! L'intégration de données en temps réel dans la prise de décision permet de réagir rapidement et d'apporter les modifications qui s'imposent. 

Si connaître ses résultats annuels reste primordial, être en mesure de valider ceux-ci en cours d'année l'est tout autant. «Notre nouvelle Solution Aleop est un outil conçu sur mesure pour répondre à ce besoin, exprime l'agronome Patrice Carle. Cette nouvelle approche permet de corriger le tir rapidement si nécessaire, avant que les coûts d'une mauvaise décision s'accumulent et compromettent la rentabilité de l'entreprise.»

L'instantanéité dans la gestion est devenue la norme, car les outils connectés, comme les robots de traite, les moniteurs d'activité des animaux, les drones et l'agriculture de précision, génèrent des mégadonnées en temps réel qui ont toujours une contrepartie économique. 

Les décisions financières profitent de ces informations précieuses et de cette proximité temporelle pour s'articuler au temps présent, sans attendre l'horizon trimestriel ou annuel.

3. Connaître son environnement d'affaires et se positionner pour le FUTUR
La gestion, ce n'est pas que des chiffres dans des colonnes. On doit aussi consacrer de l'énergie à la gestion stratégique pour saisir des occasions d'affaires... ou en délaisser certaines, moins payantes ou trop difficiles. 

La connaissance des facteurs externes susceptibles d'affecter votre secteur d'activité aide à anticiper les changements et à mieux vous positionner pour l'avenir. Il est utile de réfléchir à ces questions et d'assister à des conférences pour mettre l'entreprise en perspective dans son contexte politico-socioéconomique.

Enfin, pour Patrice Carle, plusieurs facteurs influencent la gestion et le financement, par exemple :
  • La numérisation des documents et des transactions électroniques, pour moins de paperasse et un archivage facile des activités passées;
  • L'utilisation plus fréquente d'algorithmes dans le traitement des dossiers de financement d'entreprises. Les robots permettent par exemple de générer des cotes de risque de l'emprunteur, rapidement consultées par le prêteur;
  • Un suivi à la trace et plus fréquent des résultats et du comportement de l'emprunteur par le prêteur grâce aux nouvelles plateformes intelligentes;
  • Pour les petits encours de crédit, la part de décision humaine sera de plus en plus faible alors que, pour les grands encours de crédit, la décision sera prise par des plateformes intelligentes avec une intervention humaine ponctuelle.
Vous aimerez aussi lire :

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet