Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > 5 mots clés à retenir pour une croissance réussie

5 mots clés à retenir pour une croissance réussie


Depuis 5 ans, le président de C.A.T., Daniel Goyette, prépare le transfert d’entreprise à ses filles Annie et Karine. - Crédit : Courtoisie

Annie Bourque | Journaliste

Innovation, vision et acquisition. Ces mots illustrent l'ascension de C.A.T., une entreprise qui possède un parc de 830 camions et qui a un chiffre d'affaires de 240 M$. 

Tout a commencé par une passion pour les camions. En 1978, à 22 ans, Daniel Goyette fonde sa compagnie spécialisée dans le transport de marchandises aux États-Unis.
 
En 1984, bien avant l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), l'entrepreneur de Coteau-du-Lac se distingue en offrant un service à destination du Mexique, incluant un point de service à Laredo au Texas. 

Annie, qui prend la relève avec sa sœur Karine, nous explique comment l'entreprise se démarque.

1. Relève intergénérationnelle
Quarante ans après leur père, Annie et Karine Goyette prennent progressivement le volant de l'entreprise. «Vers 14-15 ans, raconte Annie, on venait ici classer des papiers. Notre père a toujours répété : vous avez le droit de faire autre chose.»
  
Au fil des ans, elles développent leurs compétences, leurs forces et leur savoir-faire. En 2013, un spécialiste en transfert d'entreprise les accompagne dans cette transition. 

2. Virage vert 
Au même moment, Daniel Goyette entreprend un virage vert en investissant 3 M$ dans l'acquisition d'une station-service de gaz naturel comprimé (GNC) à Coteau-du-Lac. 

«Cela fait partie de notre philosophie de faire une différence pour l'environnement, mais nous voulions aussi nous démarquer de la concurrence», ajoute Annie. Le développement durable, selon les Goyette, s'illustre par une série de gestes.
  • Désormais, une centaine de camions roulent au GNC, permettant une réduction de 30% en coût énergétique par rapport au diésel. 
  • En munissant les camions de pneus à bandes plus larges, cela diminue par exemple la consommation de carburant.
  • Le gaz naturel contribue à réduire le bruit, équivalant à 10 décibels. L'habitacle dégage une meilleure odeur. Résultat? Les chauffeurs apprécient la conduite de ces mastodontes et éprouvent moins de fatigue à la fin d'une journée.  
3. Diversification 
Au fil des ans, l'entreprise poursuit sa croissance grâce à la diversification de ses services et de ses acquisitions. La plus importante est survenue en septembre dernier avec l'achat de la compagnie SLH qui appartenait au groupe Sears.
 
D'un seul coup, CAT a triplé son parc de véhicules, passant à 830 camions. Cet investissement la hisse au 7e rang des entreprises de camionnage au Canada. 

4. Recrutement 
En 2018, le pari du recrutement s'avère crucial. «Il faut rebâtir l'image de la profession du camionneur et travailler davantage avec le gouvernement et les écoles de formation», dit Annie. 

À l'heure actuelle, C.A.T. tente d'offrir les meilleures conditions sur le marché. «Nous aidons par exemple à payer l'achat d'un vélo pliant que les chauffeurs apportent. Lors d'une pause, ils peuvent faire de l'exercice et garder la forme.»

5. Esprit de famille
Sur le plan personnel, les sœurs Goyette relèvent un beau défi. Vice-présidente exécutive au développement des ventes et affaires, Annie est la maman de deux enfants, de 8 et 6 ans. Sa sœur Karine, elle aussi vice-présidente exécutive, s'occupe des opérations, des ressources humaines et financières. Elle vient d'accoucher d'une fille à la fin de janvier. 

Comment concilie-t-on un boulot exigeant et la famille? «Nous comptons sur un bon réseau d'entraide avec notre maman et nos conjoints», confie Annie. 

Cet esprit de famille se répercute au travail. «On se fait confiance l'une et l'autre. On avance chacune nos projets en travaillant en équipe et en gardant la même vision», conclut Annie. 

Vous aimerez aussi lire :

Tous les articles

Partagez ce billet