FERR: 3 mots pour en tirer profit


C'est généralement au moment de la retraite qu'il est temps de réfléchir à la conversion de votre REER en FERR.

Angela Iermieri* | Planificatrice financière | Mouvement Desjardins

Après le REER vient le Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). C'est sa continuité en quelque sorte. Concrètement, vous transformez une partie ou la totalité de vos placements REER en revenus de retraite. 

Le FERR est très flexible, car vous n'avez que le minimum requis de retrait annuel à respecter. Pour le reste, vous êtes le maître à bord.

Petit tour d'horizon de ses caractéristiques en 3 tranches :

1. Conversion
C'est généralement au moment de la retraite qu'il est temps de réfléchir à la conversion de votre REER en FERR. Pour vous aider, voici 2 notions à connaître :
  • La conversion de votre REER s'effectue quand vous voulez, même avant la retraite, mais au plus tard avant la fin de l'année civile où vous aurez 71 ans.
  • Vous pouvez changer d'idée tant que vous n'avez pas 71 ans. Si vous avez déjà converti votre REER en FERR, mais que vos besoins ont changé, vous pourriez revenir au REER et éviter ainsi de devoir retirer le minimum annuel obligatoire.
Conseil
  • La conversion avant 71 ans devrait se faire lorsque des retraits récurrents, plutôt que ponctuels, vous seront nécessaires. Sinon, vous pourrez vous en tenir à des retraits REER. Toutefois pour les personnes de plus de 65 ans qui ne reçoivent pas de rente d'un régime de retraite d'un employeur, la stratégie de décaissement devrait prévoir le retrait d'un FERR afin de bénéficier des crédits pour revenu de pension (fédéral : 2 000$, Québec : 2 782$ en 2017, réduit si le revenu familial excède 33 755$). 
2. Décaissement
Le revenu que vous souhaitez en tirer, votre âge et la valeur de votre portefeuille influenceront votre choix de décaissement.
  • Le montant annuel retiré peut être réparti en versements fréquents et réguliers.
  • La totalité des fonds du FERR peut être retirée en une seule année, mais pensez à la facture fiscale.
  • Les retraits d'un FERR s'ajoutent à votre revenu imposable.
  • Le retrait minimal annuel obligatoire augmente avec l'âge. Par exemple, à 71 ans, le retrait imposable représentera 5,28% de la valeur du portefeuille alors qu'à 82 ans il sera de 7,38%.
  • Le pourcentage basé sur l'âge et la valeur du portefeuille FERR est établi le 1er janvier de chaque année. Ces règles s'appliquent à chacun des FERR détenus, si vous en avez plus d'un.
Conseil 
  • Si le FERR n'est pas votre principale source de revenus, il est préférable de retirer le minimum obligatoire en fin d'année. De cette façon, vous profiterez durant quelques mois de plus de la croissance des revenus qu'il génère à l'abri de l'impôt. 
  • Si vous avez un conjoint plus jeune, utilisez son âge pour déterminer le retrait minimal annuel obligatoire. Puisque le taux augmente avec l'âge, le montant imposable retiré sera moins élevé.
Par exemple,
    • Vous indiquez 64 ans, l'âge de votre conjoint, au lieu de 71 ans, votre âge.
    • Vous avez le droit de retirer cette année-là 3,85% du solde du FERR plutôt que 5,28%.
    • Le pourcentage augmentera annuellement en fonction de l'âge du conjoint. Résultat : votre capital de retraite dure plus longtemps et vous reportez l'imposition des revenus.
  • Si vous incluez dans votre stratégie de décaissement l'ensemble de vos placements, vous déterminerez plus facilement combien retirer annuellement et dans quels placements il est préférable de le faire, en considérant vos autres sources de revenus.
3. Investissements
Toutes les sommes incluses dans le FERR continueront de fructifier à l'abri de l'impôt jusqu'au moment du retrait.
  • Les produits admissibles au REER le sont également au FERR, ce qui permet de les transférer directement dans ce dernier.
Conseils
  • Mettez à jour votre profil d'investisseur avec votre conseiller. Vous vous assurez que les produits d'investissement sont toujours adaptés à votre situation et répondent à vos besoins.
  • Gardez en tête que la retraite peut durer plusieurs décennies, votre stratégie doit permettre de continuer à faire fructifier vos investissements pour répondre à vos besoins. Discutez-en avec votre conseiller et prenez part aux décisions d'investissement. 
Vous aimerez aussi lire :


* Planificatrice financière et représentante en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers inc.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés (18)

R. Provencher / 15 mars 2018 20h51
Bonjour, J'ai un FERR placé dans des fonds communs de placements. À mon décès, le montant restant ira à ma succession. Est-ce que je peux ( ou je devrais ) choisir un bénéficiaire à la place de ma succession? Ma conseillère en placement (privé) m'a indiquée que je ne pouvais pas nommé un bénéficiaire! Je suis perplexe devant une telle affirmation. Je vous remercie de votre attention et j'espère lire votre réponse très bientôt.
Mireille Deshaies / 7 mars 2018 10h04
Est-ce que les mêmes règles s'appliquent pour un FRV (qui est un FERR particulier)?
Fernand Trudel / 14 février 2018 8h34
Peut-on rouler un FERR vers un CÉLI sans payer d'impôt ?
Judith Belley / 14 février 2018 7h53
Bonjour, peut-on transférer une partie de Reer d'une autre institution (SSQ) dans un Ferr Desjardins qu'on a déja ouvert. Merci
André Pâquet / 13 février 2018 20h57
Bonjour. Merci de ces excellents commentaires. Devant faire des retraits FERR depuis 4 ans et n'ayant pas besoin des montants retirés, je préfère faire (excusez les jeux de mot !) les retraits obligatoires en début d'année, transférer ces montants dans mon CÉLI et les faire fructifier à l'abri de l'impôt (et non au report d'impôt). Ainsi les gains de l'année courante ne seront jamais imposés. Salutations.
Pierre / 13 février 2018 17h44
Selon quel principe devons nous payer de l’impôt sur des retraits d’un FERR. Lorsque je convertis un REER à un FERR je comprends le principe de payer de l’impôt...mais être imposé une 2ièm fois lorsque j’ai déjà payé au retrait d’un RERR. Pouvez-vous commenter svp. Merci
Beaumont Cécile / 13 février 2018 14h29
Peut-on utiliser l'âge du conjoint plus jeune pour les retraits FERR même si ce dernier a des REER qui seront éventuellement changés en FERR ?
p.rail / 13 février 2018 12h55
Lors d'un retrait du minimum annuel requis par la loi, le payeur est requis de faire une retenues fiscale. Dépendamment de la somme retirée, le pourcentage variera. A partir de quelle montant le payeur doit-il faire une retenure (5000.00/10000 etc.)
Mireille Deshaies / 13 février 2018 11h33
Le retrait minimum annuel exigé est soumis à une retenue d'impôt.
Daniel Dufresne / 13 février 2018 10h44
Est-ce que tout les retraits provenant d'un FEER sont aussi assujetti à une retenue d'impôt minimum à la source. Merci et bonne journée

Partagez ce billet