Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > Le prêt REER est-il une bonne option pour vous?

Le prêt REER est-il une bonne option pour vous?


N'empruntez pas plus que ce que vous pouvez rembourser. Protégez votre équilibre budgétaire et votre capacité d'emprunt.

Angela Iermieri* | Planificatrice financière | Mouvement Desjardins

Les raisons sont nombreuses pour cotiser à son REER, mais l'argent n'est pas toujours disponible pour le faire. Devriez-vous emprunter pour y arriver? Peut-être... cela dépend de votre situation et des facteurs à considérer.

Vous envisagez l'achat d'une première résidence dans quelques années? C'est déjà fait, mais les premières années de propriétaires ont restreint votre capacité à cotiser? Vous approchez de la retraite et vous voulez maximiser votre capital à l'abri de l'impôt?

En théorie, le prêt REER  serait intéressant pour vous si vous n'avez pas la marge de manœuvre nécessaire pour cotiser. En pratique, il sera avantageux de réduire votre emprunt avec le remboursement d'impôt afin de payer votre dette plus rapidement. 

Avant de vous lancer, tenez compte des 5 facteurs suivants :

1. Capacité de rembourser : considérez l'ensemble de vos engagements financiers.
N'empruntez pas plus que ce que vous pouvez rembourser. Protégez votre équilibre budgétaire et votre capacité d'emprunt.

2. Capacité d'emprunter : un prêt REER accroîtra votre ratio d'endettement.
Il s'agit du pourcentage du revenu mensuel que vous consacrez au remboursement de vos dettes. Les prêteurs utilisent ce ratio pour déterminer votre admissibilité à un emprunt. Avant de contracter un prêt REER, pensez à vos autres besoins d'emprunt potentiels.

3. Âge : si vous approchez de la retraite, remboursez rapidement. Optez pour un prêt de courte durée. Il est toujours préférable d'arriver à la retraite sans engagements financiers.

4. Discipline d'épargne : êtes-vous cigale ou fourmi?
Si vous êtes plutôt cigale, le prêt REER servirait de levier pour maximiser vos cotisations. La cigale devra cependant être bien accompagnée dans la planification du remboursement. 

5. L'effet de levier : vous empruntez pour augmenter l'achat de placements. Vous devrez rembourser votre emprunt et les intérêts exigés, même en cas de baisse de la valeur des titres que vous avez achetés. 

Quelques conseils
  • Appliquez l'économie d'impôt résultant de votre cotisation sur votre prêt REER pour le rembourser plus rapidement.
  • Empruntez un montant que vous pourrez rembourser en un an. Cette stratégie vous permettra de cotiser annuellement.
  • Envisagez l'épargne par versements automatiques lorsque le prêt REER ne convient pas. En faisant quelques modifications à votre budget, vous augmenterez vos versements et rattraperez des cotisations. 
  • Pour augmenter votre capital retraite, comparez le REER et le compte d'épargne libre d'impôt (CELI). L'un ou l'autre conviendra mieux selon votre réalité.
  • Discutez avec votre conseiller pour faire le meilleur choix pour vous.
Vous aimerez aussi lire :


* Planificatrice financière et représentante en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers inc.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés 1

Jocelyne guillemette / 14 février 2018 14h33
J’ai déjà placer un reer pour la première fois j’espère faire partie des tirages pour la première fois merci

Partagez ce billet