Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > REER: comment rattraper le temps perdu

REER: comment rattraper le temps perdu


En faisant quelques modifications à votre budget, vous pouvez remettre en branle vos habitudes d'épargne pour utiliser vos droits de cotisations REER inutilisés.

Angela Iermieri* | Planificatrice financière | Mouvement Desjardins

Il n'est jamais trop tard pour rattraper les cotisations REER que vous n'avez pas pu effectuer et épargner pour la retraite.  

L'achat d'une propriété bouscule parfois le rythme d'accumulation du capital de retraite. Les frais d'installation et les frais récurrents, le paiement de l'emprunt hypothécaire, du régime d'accession à la propriété (RAP) et l'agrandissement de la famille occupent une portion importante du budget.

C'est le bon moment pour mettre à jour votre plan financier en fonction de vos projets actuels et de ceux pour la retraite afin de revoir la cadence d'épargne requise avec votre conseiller.

Voyons tout de même 2 bonnes pratiques pour relancer vos cotisations dès maintenant.

Épargner pour cotiser
En faisant quelques modifications à votre budget, vous pouvez remettre en branle vos habitudes d'épargne pour utiliser vos droits de cotisations REER inutilisés.
  • Consacrer un montant périodique à l'épargne (ou un montant supplémentaire si vous épargnez déjà). Un conseil : fixez-vous un objectif à atteindre pour une date précise, ça aide à maintenir la discipline.
  • Augmenter votre épargne REER afin de diminuer votre revenu imposable et ainsi profiter des avantages des différents crédits et programmes sociaux qui sont basés sur le revenu. C'est le cas notamment pour l'allocation canadienne pour enfants, les frais de garde d'enfants, le crédit pour la taxe sur les produits et services (TPS/TVH). 
  • Réinvestir votre remboursement d'impôt dans votre REER bonifie encore plus votre épargne-retraite, récupérant ainsi plus rapidement les sommes non cotisées durant les dernières années.
  • Utiliser le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) en complémentarité facilite l'accumulation d'épargne à l'abri de l'impôt. Vous y puiserez ensuite le montant pour cotiser à votre REER.
Emprunter pour épargner 
Vous n'êtes pas un «épargnant naturel»? Vous avez pris du retard dans vos cotisations au REER? Si votre situation financière le permet, le prêt REER  est intéressant pour maximiser vos cotisations. 
  • Bonifier votre cotisation annuelle avec le montant emprunté. Le coût d'emprunt est réduit avec les taux d'intérêt plus bas aujourd'hui.
  • Appliquer le remboursement d'impôt sur votre emprunt afin de le rembourser plus rapidement.
  • Rembourser le prêt dans un délai d'un an pour en tirer le meilleur et garder la marge de manœuvre pour continuer à cotiser annuellement. 
  • Emprunter ce que vous pouvez rembourser seulement afin de respecter votre budget et votre capacité d'emprunt.
Vous aimerez aussi lire :

* Planificatrice financière et représentante en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers inc.

Tous les articles

Partagez ce billet