Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > Avez-vous un profil travailleur autonome ou entrepreneur?

Avez-vous un profil travailleur autonome ou entrepreneur?


Pour en avoir une idée plus claire, il suffit parfois de mieux distinguer chaque univers.

Katia Lavoie | Journaliste

Répondre à cette question est particulièrement complexe, car il n'y a pas qu'une seule façon d'être l'un ou l'autre. 

Pour en avoir une idée plus claire, il suffit parfois de mieux distinguer chaque univers. Nicolas Duvernois, président fondateur de PUR Vodka et Romeo's Gin fait part de sa vision en se basant sur 5 facteurs.

1. L'idée de base de l'entreprise
Votre entreprise part d'une idée qui pourrait vous guider quant à la direction à prendre. Certaines personnes vendent leur savoir-faire alors que d'autres mettent sur le marché un produit.

«La plupart du temps, le travailleur autonome propose quelque chose que lui seul peut fournir», indique M. Duvernois. Si un graphiste ne crée pas de projets visuels par exemple, il n'aura rien à proposer. 

Au contraire, l'entrepreneur n'a pas à prendre part à tout le développement pour que son entreprise fonctionne. «Si en ce moment quelqu'un achète Romeo's Gin dans un magasin, c'est parce que je n'ai pas effectué tout le travail», illustre le président fondateur.

2. Le rythme de vie différent
Puisqu'un travailleur autonome est le seul maître à bord, il n'a pas les mêmes obligations que le propriétaire d'une compagnie.

«Il n'a pas à gérer d'employés ou plusieurs événements en même temps dans une seule journée», commente-t-il. Par contre, s'il s'absente, ses tâches ne s'accompliront pas sans lui. 

3. Les aspirations professionnelles
Si vous êtes un individu ambitieux qui rêve d'une grosse équipe et d'atteindre un jour plusieurs marchés différents, l'entrepreneuriat risque d'être la bonne voie.

Le travailleur autonome se caractérise davantage par une personne qui se plaît à travailler seule, désire réaliser l'entièreté d'un projet et prendre le temps d'accomplir chacune des étapes de ce processus.

4. Le marché, un facteur important
«Quand je me suis lancé en affaires, je n'ai jamais pensé que je remporterais autant de succès. C'est le marché qui a décidé, car je fabriquais des produits de qualité», explique l'entrepreneur. 

Alors, même avec des ambitions importantes, si l'idée séduit moins les clients potentiels, vous devrez peut-être revoir vos plans à plus petite échelle.

5. La personnalité
La personnalité influence certains aspects de nos vies. Cependant, M. Duvernois ne croit pas qu'il faut en tenir compte lorsque vient le temps de réfléchir à l'une ou l'autre des options.

Des entrepreneurs actuellement en affaires présentent des traits opposés, c'est-à-dire que certains adorent le public ou sont, à l'inverse, plus discrets. D'autres ont terminé leurs études dans le peloton de tête ou ont figuré parmi les plus faibles de leur classe.

Verdict?
Vous pouvez satisfaire à la plupart des critères qui définissent généralement l'entrepreneur et obtenir du succès avec votre produit ou service, mais n'oubliez pas que la décision vous appartient.

Si contrôler l'ensemble du projet et le mener jusqu'au bout l'emporte sur tout le reste, il est possible de demeurer fidèle à vous-même. 

Vous aimerez aussi lire :

Tous les articles

Commentaires publiés 1

Lionel Sanfacon / 29 mars 2018 16h51
Bravo, bon texte. Être travailleur autonome est valorisant, toutefois ce rôle est très différent de l'entrepreneur. Je crois que le sujet devrais être developer davantage afin de bien se connaître et être bien dans ce que nous relalisons. Plisieurs de mes connaissance aspire à être entrepreneur, mais je crois qu'il ne comprenne pas qu'il vive dans un rôle de T.A. Donc à suivre et à définir davantage.

Partagez ce billet