Déménager dans plus petit, une grande décision


Il faut d'abord tracer le portrait de son cheminement et de ses besoins actuels et futurs.

Yann Fortier

La maison est devenue trop grande. Vous songez à vendre pour aller dans plus petit? Avant de prendre cette importante décision, lisez ces conseils pour adopter la meilleure stratégie financière selon votre situation.

Il faut d'abord tracer le portrait de son cheminement et de ses besoins actuels et futurs, explique Angela Iermieri, planificatrice financière chez Desjardins : «Souvent, les personnes qui se rapprochent de la retraite, surtout quand les enfants ont quitté le nid, se rendent compte qu'elles gagneraient à optimiser leurs espaces.» 

Faire mieux, avec moins 
Règle générale, plus petit coûte moins cher. Pensons aux taxes, à l'entretien, aux frais généraux et, surtout, au potentiel gain sur la vente.

«Demeurer propriétaire de sa résidence constitue un excellent levier économique, qui continue de prendre de la valeur. Toutefois, certaines personnes ont toujours considéré cet actif comme un capital qui servirait lors de la retraite et d'autres atteignent parfois l'âge de la retraite avec un taux d'endettement supérieur à leurs prévisions. La vente d'une propriété devient alors une source de revenus nécessaire.» 

Plusieurs profiteront de la vente pour louer un appartement, puisqu'ils ont d'autres projets, notamment voyager plusieurs mois par année ou encore devenir propriétaire d'un chalet, d'un condo ou d'une maison mobile dans un pays chaud.  

Conseil : Le capital retiré de la vente sera pour plusieurs une source de revenus durant toute la retraite. Afin de faire durer le plus possible votre argent, il sera important de mettre en place une stratégie pour bien en planifier le décaissement et aussi l'investissement pour continuer à le faire fructifier.

Attention à l'impôt
Angela Iermieri invite toutefois les propriétaires qui amorcent cette démarche à considérer l'effet fiscal possible. Ils doivent prendre le temps de discuter avec leur conseiller et leur comptable. L'objectif? Déterminer, lorsqu'ils ont plus d'une propriété, au moment de vendre celle qui sera leur résidence principale, exonérée de l'imposition sur le gain en capital. Parce que prendre le temps de faire les bons calculs, c'est toujours payant : «Certains choix peuvent avoir une incidence très significative.»

Par exemple, si vous être propriétaire d'une deuxième résidence, comme un chalet, vous gagnerez à connaître l'ensemble des scénarios possibles, à en comprendre les diverses nuances pour mieux anticiper les retombées fiscales. 

«Les propriétaires d'immeubles à revenus doivent se rappeler que, même s'ils habitent un des logements, la vente de l'immeuble, qui peut avoir pris beaucoup de valeur au cours des années précédentes, va également générer une imposition sur une partie du gain en capital : 50 % du gain calculé sur la portion louée est imposable», souligne Angela Iermieri. 

Pour approfondir ce sujet, vous pouvez consulter le dossier Vente d'une résidence secondaire : comment réduire la facture?  qui propose une étude de cas, des plans et des solutions qui vous permettront de vous familiariser avec cette réalité. 

Rappel pour ceux qui rachètent
Si vous avez oublié les frais de démarrage, eux ne vous oublieront pas. Les honoraires de notaire, les droits de mutation, le coût du déménagement, etc. sont à inclure dans votre planification financière. Il est ici question de 3% à 5% de la valeur totale de votre nouvelle propriété. Oui, peu importe sa taille et son coût. 

Pour ne rien oublier, et surtout pour y voir plus clair, consultez nos listes des frais à prévoir au Québec  et en Ontario.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Commentaires publiés (12)

Angela Iermieri / 16 avril 2018 9h22
Bonjour@Linda. Effectivement 50% du gain en capital résultant de la vente d'un immeuble locatif s'ajoute aux revenus déclarés. Pour cette année-là, si les revenus déclarés dépassent le revenu maximal permis pour être admissible à la pension et aux prestations, vous devrez rembourser une partie ou la totalité des paiements de la Sécurité de la vieillesse que vous avez reçus. Il est donc important de prévoir un plan de décaissement de tous vos actifs avec votre conseiller en gestion de patrimoine. Bonne journée! :) Angela
Linda Bourdages / 15 avril 2018 6h58
Un autre élément à ne pas oublier pour les propriétaires d'une maison à revenus âgés de 65 ans et plus: à la vente de la propriété en plus de l'impôt sur le gain en capitale à tenir compte dans la planification il y a le remboursement de rente de la pension de la sécurité de vieillesse....
Angela Iermieri / 15 mars 2018 10h23
Bonjour@Benoit. Le gain en capital réalisé sur un immeuble désigné à titre de résidence principale est admissible à une exemption. Donc, lorsque vous disposerez de votre résidence principale vous n'aurez pas à ajouter à vos revenus une portion du gain réalisé. Bonne journée! Angela
Hubert Reeves / 14 mars 2018 18h56
Malheureusement pour Reynald, à moins que le terrain soit celui de la résidence principale, il y a effectivement de l'impôt à payer sur la plus-valeu réalisée autant par le terrain que par la résidence. La confusion provient peut-être ici de fait qu'on ne peut prendre de déduction pour amortissement sur un terrain.
Élisabeth Turgeon / 14 mars 2018 18h26
Je crois que la meilleure solution est de garder notre maison même si les enfants ont quitté. C'est la plus raisonnable décision à mon avis si bien sûr c'est encore possible à tous les points de vue.
Benoit Bernier / 14 mars 2018 17h41
L’impôt sur capital s’applique t’il si la propriété vendu est la propriété principale? Merci
Gilles Paradis / 13 mars 2018 20h02
J'ai devancé votre conseil de déménager dans plus petit. J'ai transféré mes fonds d'une caisse devenue trop grosse et impersonnelle à une autre plus petite mais où le service est encore personnalisé.
Réjeanne Trottier / 13 mars 2018 16h53
Bell Huguette, votre placement vous rapporterait pas grand chose, je sais j'ai De bons placement avec eux autres.
reynald Desrochers / 13 mars 2018 14h53
Il faut bien être conscient que lors de la vente ce n,est que la partie gain en capital sur la valeur de la maison et non celui du terrai qui est imposable à 50%. Ce n'est pas mentionné dans votre article. De plus l'investissement dans une maison est bien surtout parce qu'en plus du gain (rendement) l'on y loge notre famille. Actuellement, si la famille n'y loge plus, je ne suis pas certain que, dans les prochaines années, cela est le meilleur placement.
Angela Iermieri / 13 mars 2018 14h32
Bonjour@Huguette. Plusieurs options de placement sont disponibles. Afin de déterminer ce qui répond bien à vos besoins, contactez votre conseiller Desjardins ou le 1-800-224-7737. Bonne journée! :) Angela
Alain Peneveyre / 13 mars 2018 14h28
Très bel article et surtout très positif. Un grand merci, même si cela ne s'adresse pas à moi personnellement. Mais le lire, nous instruit. bonne continuation.
Bell huguette / 13 mars 2018 12h53
200,000 placé à la caisse aujourd’hui merapporterait annuellement combien. Placement 5ans

Partagez ce billet