Vous êtes ici : Coopmoi – Tous les articles > 7 idées pour bien utiliser votre remboursement d'impôt

7 idées pour bien utiliser votre remboursement d'impôt


L'analyse de votre situation avec votre conseiller vous guidera vers la meilleure stratégie pour vous.

Adèle Manseau | Mouvement Desjardins

C'est le dernier mois pour produire votre déclaration fiscale pour 2017. Pour ceux qui attendent un remboursement, la grande question est : comment l'utiliser ? 

Vous avez été nombreux à répondre à cette question dans la dernière édition de notre infolettre de conseils en finances personnelles. Inspirée par vos réponses, Angela Iermieri*, planificatrice financière au Mouvement Desjardins, bonifie vos meilleures suggestions.

1. Rembourser vos cartes de crédit ou vos dettes à taux élevés : pour alléger vos fins de mois
Libérez-vous de vos dettes plus rapidement et payez moins d'intérêt.

Vous avez des prêts à taux d'intérêt élevé? Un prêt pour regrouper vos dettes est peut-être à envisager. Vous n'avez ainsi qu'un seul paiement à faire pour tout rembourser avec, fort possiblement, un taux d'intérêt moins élevé sur l'emprunt.

2. Bâtir un fonds d'urgence : pour éviter de recourir au crédit quand un imprévu se pointe
Un fonds d'urgence est un montant d'argent que l'on met de côté pour faire face aux imprévus sans subir les frais associés aux cartes de crédit et aux marges de crédit. La bonne pratique consiste à épargner l'équivalent de 3 à 6 mois de vos dépenses habituelles. 

Commencer avec votre remboursement d'impôt puis économiser une petite somme de façon régulière fera une grande différence à long terme. 

Le CELI est un véhicule intéressant pour accumuler un fonds d'urgence grâce à la souplesse qu'il offre relativement aux retraits, s'il est investi dans un placement encaissable en tout temps.

3. Ouvrir un REEE : pour aider vos enfants ou petits-enfants à poursuivre leurs études postsecondaires
Vous bonifiez ainsi votre stratégie d'épargne-études en profitant des subventions gouvernementales.

Plus tôt vous ouvrez un régime enregistré d'épargne-études (REEE), plus tôt le gouvernement vous récompense d'être prévoyant et les sommes fructifient plus longtemps à l'abri de l'impôt.

4. Utiliser votre REER comme levier : pour obtenir un autre remboursement d'impôt
La cotisation au REER diminue votre revenu imposable : une excellente façon de profiter des avantages des crédits et programmes sociaux basés sur le revenu. 

C'est le cas notamment pour l'allocation canadienne pour enfants, les frais de garde d'enfants, le crédit pour la taxe sur les produits et services (TPS/TVH). 

5. Bonifier votre REER : pour garnir encore plus votre épargne-retraite
Réinvestir votre remboursement d'impôt dans votre REER bonifie encore plus votre épargne-retraite. Vous utilisez plus rapidement les sommes non cotisées au cours des dernières années. 

Gardez aussi en tête que plus vous investissez tôt durant l'année, plus vous profitez de la croissance de vos placements à l'abri de l'impôt.

6. Rembourser le capital hypothécaire : pour payer plus vite votre habitation
Vous accélérez votre remboursement en versant chaque année une somme pouvant aller jusqu'à 15% du prix d'achat initial de votre propriété.

Comment maximiser? Faire d'une pierre deux coups en cotisant au REER et en appliquant sur le prêt hypothécaire le remboursement d'impôt qu'il procure.

Si vous approchez de la retraite, c'est une stratégie très intéressante à adopter en vue d'éliminer vos engagements financiers.

7. Mettre de l'argent de côté dans votre CELI : pour financer un projet de vacances, de rénovation ou un achat important
Un CELI offre une grande souplesse quand vient le temps d'utiliser ses économies pour réaliser des projets.

Les caractéristiques intéressantes pour vous :
  • Revenus de placement non imposables : accumulez la somme nécessaire plus rapidement.
  • Retraits sans imposition et en tout temps, selon le type de placement choisi.
    • Ils s'ajoutent aux droits de cotisation de l'année suivante. Vous pouvez donc cotiser à nouveau l'équivalent du montant retiré.
Évitez toutefois de vous en servir comme compte courant en faisant des transactions fréquentes.

Le choix n'est pas si évident? L'analyse de votre situation avec votre conseiller vous guidera vers la meilleure stratégie pour vous.

Vous aimerez aussi lire :


* Planificatrice financière et représentante en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers inc.

Tous les articles

Commentaires publiés (7)

Michel Archambeault / 8 mai 2018 16h22
merci vous avez répndu à mes intérogations
Marie-Christine / 27 avril 2018 14h19
Bonjour @Mathieu-Paul. Le mieux est d'appeler directement à l'Agence du revenu du Canada ou de consulter votre dossier en ligne (vous devez être inscrit): https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/organisation/coordonnees.html Bonne journée - Marie-Christine
Mathieua-Paul / 26 avril 2018 9h19
j’ai fait mes impôts il y’a 2 semaine pis sa rentre pas dépôt direct ? Que je dois faire ? Merci
Daniel Simoneau / 17 avril 2018 22h28
Cotiser à un REER conjoint en ayant à l’idée de retirer cette somme dans 3 ans si notre conjoint ne gagne pas trop naturellement
Angela Iermieri / 17 avril 2018 13h38
Bonjour@Charles. Merci pour votre commentaire. L'épargne par versements automatiques est effectivement une façon intéressante de profiter des occasions de marché et de créer une habitude d'épargne régulière. Et lorsqu'une somme supplémentaire, telle un remboursement d'impôt est disponible, vous pourrez l'ajouter à votre REER et ainsi bonifier votre stratégie d'épargne. Bonne journée! :) Angela
Hermann Boily / 17 avril 2018 12h52
Très juste monsieur Fortin. Je ne recommande pas d’investIr au début de l’année. Je recommande plutôt comme vous de repartir votre investissement tout au long de l’année. Peu importe le placement à effectuer. Je ne suis pas d’accord avec madame Manseau sur ce point.
Charles Fortin / 17 avril 2018 11h21
Je ne suis pas d'accord avec l'affirmation suivante: plus vous investissez tôt durant l'année, plus vous profitez de la croissance de vos placements. Si on achète quand les marchés sont hauts, ce ne sera sûrement pas le cas. Il vaut mieux à mon avis investir un petit peu tout le temps et comme ça on peut profiter des creux de vagues à la bourse ou éviter d'acheter tout au pire moment. Donc, en somme, faire des virements hebdomadaires dans son REER me paraît une stratégie optimale et en plus on n'a pas vraiment l'impression de se priver ou de se forcer à économiser.

Partagez ce billet