Un peu plus écolo, une action à la fois!


Le recyclage c'est bien, mais réduire notre consommation globale c'est encore mieux.

Yann Fortier

« Nous avons tous le pouvoir de changer les choses sans pour autant en souffrir », lance, amusée, Louise Hénault-Éthier, chef de projets scientifiques à la Fondation David-Suzuki. Les actions écolos qu'elle vous suggère sont simples, mais peuvent faire une grande différence.

Louise Hénault-Éthier est catégorique : remplacer une action dommageable pour l'environnement n'est pas si compliqué. Il suffit de profiter d'un moment de rupture dans notre routine pour adopter de nouvelles habitudes.

Pensez « zéro déchet »
La boîte à lunch renferme souvent du plastique jetable et des produits suremballés. Pour commencer l'année scolaire ou pour le retour au travail en mode écolo, prévoyez un lunch zéro déchet ne serait-ce qu'une fois par semaine. « En plus d'être facile à faire, ce petit geste favorise une alimentation de meilleure qualité », fait valoir Mme Hénault-Éthier.

Pour y parvenir, il suffit d'utiliser des ustensiles et des accessoires durables que vous pouvez laisser en tout temps dans votre boîte à lunch. Pour pousser votre action un peu plus loin, osez changer votre serviette de table en papier pour une en tissu.

Pour les aliments, achetez de grands contenants plutôt que des produits en portions individuelles. Vous économiserez à l'achat et vous diminuerez votre quantité de déchets en utilisant vos propres plats pour préparer votre collation.

Soyez plus vert dedans comme dehors
Ramasser vos feuilles à l'automne peut se faire plus vite et plus vert. « Les feuilles laissées sur le terrain apportent des nutriments qui enrichissent le sol », explique la chef de projets.

Tondre votre gazon en déchiquetant les feuilles apporte aussi les mêmes bienfaits et vous fera gagner du temps. Les résidus de la tonte laissés au sol constituent d'ailleurs la meilleure couverture hivernale pour assurer à vos plantes vivaces un retour en force au printemps.  

Faut-il le rappeler, programmer à la baisse les thermostats électroniques durant la nuit et lors d'absences prolongées constitue un geste à la fois écologique et économique. Pour accroître ces retombées, calfeutrez les portes et les fenêtres de votre propriété avant l'arrivée de l'hiver. Colmater une entrée d'air froid, si petite soit-elle, peut faire une grande différence. 

Marchez plus, roulez moins
Louise Hénault-Éthier suggère, lorsque cela est possible, d'inciter les enfants à se rendre à l'école à pied. « En plus d'économiser de l'essence, vous encouragerez vos enfants à adopter de saines habitudes, bénéfiques pour eux comme pour l'environnement. » 

Aux adultes, elle suggère le covoiturage et le transport collectif. En plus des retombées positives pour l'environnement, ces options vous offrent l'occasion d'utiliser votre temps de transport pour lire, répondre à vos courriels ou tout simplement relaxer. Et vous vous éviterez ainsi le stress du trafic!

Consommez mieux
« La rentrée exige souvent l'achat de vêtements et d'articles scolaires, reconnaît la chef de projets. En visitant les friperies, vous pourriez faire de belles découvertes et des économies. » De plus, elle propose de remplacer les articles scolaires en plastique, comme les reliures à attaches - les fameux duo-tangs - par leurs équivalents en carton. Vous investirez ainsi pour des produits plus écologiques qui dureront tout aussi longtemps.

De même pour votre brosse à dents en plastique que Mme Hénault-Éthier vous encourage à remplacer par une autre en bois. Une nouvelle marque en bambou est d'ailleurs apparue récemment sur le marché et est vendue dans la plupart des pharmacies.

L'achat en vrac, désormais au goût du jour, s'avère une bonne habitude à adopter. Si les aliments vendus en vrac sont déjà populaires auprès des consommateurs, les produits domestiques quant à eux gagneraient à se faire connaître davantage. « Remplir ses bouteilles de savon à main ou à vaisselle chez un distributeur en vrac est un geste écologique simple et facile à intégrer à notre routine d'achat », fait valoir Louise Hénault-Éthier.
 
Mettez un terme au gaspillage
« Le recyclage c'est bien, mais réduire notre consommation globale c'est encore mieux, insiste Louise Hénault-Éthier. J'encourage vraiment les gens à consommer moins de superflu! »

D'ailleurs, les études démontrent que, grosso modo, nous gaspillons 30 % de nos aliments. « Les gens se plaignent que les aliments bios coûtent cher. Mais, en achetant des produits bios et en jetant moins de nourriture, la dépense est sensiblement la même, poursuit la chef de projets. Sans compter que vous mangerez des aliments de meilleure qualité! » conclut-elle.

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet