Donner au suivant par le mentorat


"Tout le monde apprend dans une relation de mentorat." -Julien Hivon, mentor pour Academos

Parler et transmettre sa passion, c'est ce que Julien Hivon adore faire à titre de mentor pour Academos. Après 2 ans d'accompagnement, ce dont il reste le plus fier est de contribuer à changer la vie de certains jeunes. 

Il s'en est vraiment rendu compte la première fois où il a pu aider concrètement une étudiante à trouver et suivre sa voie, comme quelqu'un l'avait fait pour lui avant.

«Élisabeth* s'intéressait à la sécurité de l'information et, comme je suis conseiller dans ce domaine chez Desjardins, j'ai eu le plaisir d'échanger avec elle durant quelques mois. J'ai répondu à ses questions sur les options d'études, les certifications et les cours reconnus pour mon métier.» Julien a même pris le temps d'aller prendre un café avec elle, ce qui n'est pas le cas de tous les mentors. 

«Lorsque j'ai appris, quelques mois plus tard, qu'elle avait fait le grand saut et venait d'être acceptée dans ce champ d'études, j'étais vraiment heureux!», se souvient-il, tout sourire.
 
Le recrutement représentant un défi en sécurité, particulièrement auprès des femmes, c'est une belle réussite pour lui d'avoir pu l'aider à cheminer dans ses réflexions jusqu'à choisir son domaine d'étude. Pour Julien, il est valorisant de savoir que leurs échanges ont contribué à faire son choix.

Bon pour le mentoré et pour le mentor
Il a eu le plaisir de faire part de son parcours et de ses expériences et a ainsi pu démontrer qu'il est possible de travailler en sécurité sans nécessairement avoir suivi un parcours typique. 

Au-delà d'aider les jeunes, Julien constate que c'est une belle occasion d'actualiser ses connaissances dans son domaine et de se garder à jour. «Comme je connais bien le milieu, je peux informer les jeunes des ressources qu'ils peuvent utiliser. Ils reçoivent déjà beaucoup d'informations techniques, mais c'est intéressant d'ajouter le côté humain à tout ça», explique-t-il.  

4 conseils de Julien aux aspirants mentors

1. Parlez de vos passions
Cela crée des liens forts avec le mentoré et cela lui permet de mieux vous connaître. Ce n'est pas une rencontre d'évaluation professionnelle. 

2. Restez curieux et ouvert sur le parcours du mentoré

3. Ne lui mettez pas les mots dans la bouche
Le cheminement doit être personnel et le mentoré doit trouver ses propres réponses. 

4. Restez humble
Tout le monde apprend dans une relation de mentorat. 

Comme mot de la fin, Julien fait part de ses plus grands apprentissages :
  • Établir une relation de confiance prend du temps.
  • Ne pas sous-estimer l'influence que vous pouvez avoir sur l'avenir des jeunes.  
Aimeriez-vous devenir mentor comme Julien? Academos a besoin de mentors de tous les horizons et de toutes les professions. Pour en savoir plus, visitez academos.qc.ca/devenezmentor.


* prénom fictif

Tous les articles

La fonction Commenter n’est pas disponible pour le moment.
Merci de votre compréhension.

Partagez ce billet